Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Danielle Brulebois vice-présidente critiquée de l'Assemblée nationale : "l'opposition veut nous déstabiliser"

lundi 31 juillet 2017 à 11:23 Par Marion Streicher, France Bleu Besançon

Débuts difficiles à la vice présidence de l'Assemblée nationale pour Danielle Brulebois, la députée REM du Jura, recadrée en pleine séance par des députés de l'opposition. Danielle Brulebois les accuse de vouloir déstabiliser les députés en marche. Elle estime n'avoir rien à se reprocher.

"on veut nous faire passer pour des incapables"
"on veut nous faire passer pour des incapables" - Danielle Brulebois facebook

Franche-Comté, France

Pour ses débuts au perchoir, Danielle Brulebois députée REM du Jura , a été beaucoup critiquée pour sa tenue des débats sur la loi de moralisation de la vie publique . A plusieurs reprises, l'administrateur de l'assemblée nationale a été obligé de lui souffler ses répliques . Danielle Brulebois a été chahutée et recadrée par une députée socialiste (Delphine Batho) . La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux.

"On voudrait nous faire passer pour des incapables"

Pour Danielle Brulebois " Il faut relativiser ... j'ai tenu la séance, dit elle... j'ai fait voter l'article, la loi est votée, notre volonté et notre détermination à moderniser la vie publique est totale . Nous avons eu affaire à une volonté de déstabilisation totale de la part de l'opposition, on voudrait nous faire passer pour des incapables ce n'est pas le cas, nous travaillons, sommes présents, actifs et très présents."

Depuis ces incidents, Emmanuel Macron a demandé que les responsables qui se révèlent défaillants ou dépassés par la technicité de la conduite des débats soient remplacés, Danielle Brulebois n se sent pas particulièrement visée . Nous allons en discuter en bureau de l'assemblée nationale. qu'on me souffle les répliques c'est une caricature précise la députée jurassienne , il est normal que les hauts fonctionnaires nous aide et nous donne le nom des gens. C'est de la procédure ça n'a rien à voir avec le fond."

Les 4 mois de grève à l'EPAHD de Foucherans : "ce n'est pas ma circonscription, je n'avais pas à intervenir "

Concernant la grève des aide-soignantes des Opalines, la maison de retraite de Foucherans, grève qui s'est achevée après quasiment 4 mois de conflit, Danielle Brulebois avait déclaré que cela faisait du mal à l'image du Jura. 4 jours après la reprise du travail, elle ne revient pas sur ses propos au contraire. Certes, elle estime qu'il a y a nécessité de revaloriser le métier d'accompagnement des personnes âgées , mais "j'aurais aimé qu'on en parle autrement" précise t-elle. Pour Danielle Brulebois. "Ce qui s'est passé avec la venue de Francois Ruffin, le député France insoumise dans le Jura, c'est de la politique spectacle ". "ce n'est pas ma circonscription, je n'avais pas à intervenir particulièrement dans ce dossier" . Et Danielle Bruebois se justifie : "Je n'ai pas voulu intervenir car le préfet le directeur de l'Agence régionale de Santé s'en occupait" conclut D. Brulebois.

Un mois et demi après son élection, Danielle Brulebois n'a aucun regret sur son engagement. "Je suis aux cotés du président martèle Danielle Brulebois. Il faut être courageux pour mener à bien la réussite de notre pays, pour revaloriser le travail." "Tout le monde a droit à l'erreur"

"oui j'ai l'impression que j'ai été bizutée"