Politique

Dans l'Allier, la droite jusqu'où ?

France Bleu Pays d'Auvergne mardi 17 mars 2015 à 5:00

Le logo du Conseil général de l'Allier.

Le département de l'Allier a l'habitude des changements de majorité. L'équipe sortante PCF-PS a contre elle la tendance nationale ainsi qu'une opposition de droite quasi-unie, gonflée par ses succès aux municipales, et un FN auteur du meilleur score dans le département aux européennes.

L'actuelle majorité au Conseil général de l'Allier ne tient qu'à un siège. Difficile de faire des comparaisons puisque, après redécoupage, le nombre de cantons passe de 35 à 19 cantons. Mais si la majorité de l'attelage PCF - PS était fragile, là voilà franchement menacée. Sans parler des sondages nationaux qui envisagent des scores particulièrement bas pour la gauche, le vent souffle à droite dans le département, d'après les résultats des municipales et des européennes de l'année dernière.

Aux municipales, six communes de plus de 2 000 habitants sont passées de gauche à droite, dont Cusset, Bellerive-sur-Allier et Gannat. Aux européennes, la liste FN est arrivée en tête dans le département avec 24,5% des suffrages. Cette année, le Front national présente des candidats dans tous les cantons. Au point que les élus actuels ont déjà réfléchi à leur attitude en cas de présence du FN au second tour.

Pour compliquer encore les choses pour la majorité sortante, aux commandes depuis 2008 grâce à une alliance entre communistes, puis Front de gauche, et socialistes, les deux partis ne sont pas unis partout : dans un tiers des cantons, les deux partis ont chacun leurs représentants. Sans compter les dissidences. La droite présente des candidats communs à l'UMP et à l'UDI dans tous les cantons sauf à Yzeure.

Partager sur :