Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Présidentielle : dans la 8e circonscription de l'Isère, les militants du FN préparent le second tour

-
Par , France Bleu Isère
Vienne, France

Dans les 12 cantons du Nord-Isère dimanche, Marine Le Pen est arrivée largement en tête avec plus de 28% des voix. Les militants se sont remis à l'ouvrage dans l'espoir de transformer l'essai le 7 mai.

Préparatifs de campagne à la permanence du FN à Vienne
Préparatifs de campagne à la permanence du FN à Vienne © Radio France - Jacky Page

Dans la permanence du Front national à Vienne, penché sur les tableaux détaillés des résultats, Adrien Rubagotti, conseiller municipal viennois, élabore un plan de campagne avec un petit groupe de militants : « on est en train d’analyser nos scores au premier tour, commune par commune, pour savoir nos points forts et nos points faibles. Il y a des communes où nous avons des lacunes, et ce sont celles-là que nous allons essayer de convaincre ».

Des bus de militants affrétés pour Nice et Paris

Et pour ce faire, une quarantaine de militants de la huitième circonscription vont retourner distribuer des tracts, et coller des affiches. Cette tâche n’est pas sans risques, certains préfèrent se livrer à du tractage sur la voie publique ou bien mettre de la propagande électorale dans les boîtes aux lettres.

Romain, lui, va reprendre ses affiches et son pot de colle, sans appréhension particulière. Il a déjà collé des affiches avant le premier tour, et ne s’est pas heurté à une quelconque hostilité. « On aurait pu s’attendre à ce que ce soit la guerre, à être mal accueillis, mais franchement on a été plutôt agréablement surpris. Du moment qu’on respecte tout le monde et qu’on reste courtois avec les gens, il n’y a pas de raison qu’on ait plus de problèmes que ça. »

Depuis le premier tour, les militants n’ont guère eu l’occasion de retourner sur le terrain, faute de matériel. Les tracts et les affiches du deuxième tour ne devraient être livrés que ce jeudi. Un jour qui est également un temps fort, puisqu’un bus est affrété en Isère pour ceux qui souhaitent assister au premier grand meeting d’entre-deux tours de Marine Le Pen, à Nice. Thibaut Monnier, secrétaire départemental du parti, a supervisé l’organisation de ce voyage : « il y aura un autre bus le 1er mai, pour le traditionnel défilé du FN à Paris ».

Le débat du 3 mai attendu avec impatience

Leur candidate peut-elle passer en tête au second tour ? Ils y croient. Thibaut Monnier affirme avoir rencontré des électeurs de Jean-Luc Mélenchon disposés à voter Marine Le Pen le 7 mai. Mais il écarte toute responsabilité du siège du parti, dans un tract diffusé sur les réseaux sociaux, et qui a fait débat. Intitulé "L' avenir en commun, c'est aussi avec Marine", il énumère 16 points communs entre les programmes de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Le Pen, et appelle les électeurs de la France insoumise à "ne pas se tromper de combat" et à ne pas voter Emmanuel Macron. Autrement dit, à voter pour la candidate du Front national. Thibaut Monnier souligne que si les deux programmes convergent sur certains points, comme la sortie des traités européens et de l’OTAN, la retraite à 60 ans, ils s'opposent sur d'autres et notamment l’immigration.

Pour lui, le débat du 3 mai sera déterminant : « Elle a une expérience du débat et du plateau beaucoup plus forte que monsieur Macron qui n’avait jamais participé à une élection. Je crois que Marine est capable de renverser la situation le soir du débat d’entre-deux tours. » Cette confrontation qui opposera les deux finalistes à l'élection présidentielle, sera diffusée sur France 2 et TF1 à 21 heures le mercredi 3 mai.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess