Politique

Dans le Médoc, le candidat UMP battu aux départementales refuse le ni-ni de Sarkozy

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde lundi 23 mars 2015 à 16:50

Jean-Bernard Dufourd, le maire UMP de Naujac-sur-mer
Jean-Bernard Dufourd, le maire UMP de Naujac-sur-mer © Radio France

Jean-Bernard Dufourd, le maire UMP de Naujac, est arrivé en 3e position dimanche sur le canton du Nord-Médoc. Éliminé, il appelle à voter en faveur des candidats socialiste pour faire barrage au Front national.

Le ni-ni prôné par l'UMP et Nicolas Sarkozy ne sera pas respecté dans le Nord-Médoc. C'est là que le Front national a le plus de chances d'obtenir un élu au futur conseil départemental de la Gironde dimanche lors du second tour des élections. Les candidats FN sont en effet arrivés largement en tête dimanche soir avec 38% des suffrages, loin devant les candidats PS à 22%. L'UMP est éliminée et le candidat de la droite a décidé de ne pas tenir compte de la stratégie du ni-ni de son parti. Il appelle à voter en faveur des candidats socialistes

Une prise de position rapide et claire

Au moment même où Nicolas Sarkozy rappelait à la télévision la position de l'UMP à savoir ni FN, ni PS, le maire UMP de Naujac, Jean-Bernard Dufourd, battu lors de ce 1er tour, prenait clairement position en faveur du candidat socialiste.

"Demain, on risque la gueule de bois. Et comment voter pour des gens qui n'ont aucune expérience. J'appelle à voter pour le candidat républicain." — Jean-Bernard Dufourd, le candidat UMP éliminé

Bernard Guiraud peut donc compter sur un front républicain. Alors que la situation est mal engagée pour le maire de Lesparre, victime d'un sentiment répandu dans les communes du Nord-Médoc, le manque de considération. Voilà ce que l'on entend fréquemment dans les rues de Lesparre.

"Il y a un sentiment d'abandon. Beaucoup de médocains ont le sentiment qu'ils n'existent pas."

Le FN peut espérer l'emporter dimanche. Et le soutien de l'UMP au PS est saisi au bond par le candidat frontiste Grégoire de Fournas.

"C'est l'UMPS, la bande des copains. Ces élus se retrouvent toujours et votent toujours la même chose." — Grégoire de Fournas, candidat Front national

Jusqu'à présent, le Front national n'a jamais eu d'élu au département.

A LIRE AUSSI

Notre dossier "Les élections départementales en Gironde"