Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

A son congrès de rentrée en Bretagne, le MoDem tente de renouer avec LREM

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

Au niveau local, l'alliance LREM-MoDem est fragilisée par des conflits entre des listes municipales concurrentes. A Guidel (Morbihan), lors de son congrès de rentrée, le MoDem a invité le Premier ministre pour resserrer leurs liens.

Edouard Philippe au côté de François Bayrou au congrès de rentrée du MoDem
Edouard Philippe au côté de François Bayrou au congrès de rentrée du MoDem © Radio France - Roméo Van Mastrigt

Guidel, France

"Il y a quelques tensions mais tout ça va très vite se décanter. Tout ira bien dans le meilleur des mondes", affirme le député MoDem du Finistère Erwan Balanant. Lors de son congrès de rentrée à Guidel (Morbihan), le MoDem avait un but : afficher l'unité avec la République en Marche, son alliée au gouvernement. Le mouvement a invité le Premier ministre, Edouard Philippe, et le patron des marcheurs, Stanislas Guerrini. La salle a fait le plein : 900 personnes se sont déplacées - un record pour un congrès du MoDem.

Des tensions entre listes concurrentes

Au niveau local, des conflits apparaissent entre les deux formations, notamment en Bretagne. A Rennes, le MoDem partira en tandem avec la droite locale. A Quimper, il y aura 3 listes "centristes" : celle du maire sortant Ludovic Jolivet, apparenté "Agir", celle d'Annaïg Le Meur (LREM) et celle d'Isabelle Le Bal (MoDem). Celle-ci l'assure : "Notre liste ne changera pas, ni d'étiquette, ni d'envie, ni d'ambition - celle de gagner Quimper". 

"Laisser du temps au temps"

"Faire en sorte qu'une formation politique nationale s'implante au niveau local a toujours été un exercice lent", rassure Edouard Philippe. Ce n'est qu'une question de paramétrages entre les partis pour qu'ils s'accordent sur des candidature communes, selon les cadres du MoDem. "Si on pense tous la même chose, c'est qu'on ne pense plus rien !", s'exclame le brestois David Guillerm, responsable du MoDem dans le Finistère. "Il n'y a pas d'eau dans le gaz, ce ne sont que de petites divergences. Il faut réussir à représenter tous les Bretons", confie-t-il. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu