Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Les élections municipales sur France Bleu Isère

SONDAGE - Municipales à Grenoble : le maire sortant Éric Piolle (EELV) en tête au 1er tour avec 32% d'intentions de vote

-
Par , , France Bleu Isère, France Bleu

C'est le premier sondage sur la campagne des municipales à Grenoble. Un sondage Odoxa CGI France Bleu, franceinfo: et Le Dauphiné Libéré. Il place en tête le sortant, Éric Piolle (EELV) avec 32% d'intentions de vote au premier tour, devant Alain Carignon (20%).Emilie Chalas (LREM) est 3ème à 18%.

Éric Piolle (EELV), maire sortant de Grenoble. Alain Carignon (DVD). Émilie Chalas (LREM).
Éric Piolle (EELV), maire sortant de Grenoble. Alain Carignon (DVD). Émilie Chalas (LREM). - © Maxppp / © AFP, Jean-Pierre Clatot / © AFP, Thomas Samson

Grenoble, France

C'est une première photo, un premier rapport de force, encore flou, encore lointain, mais qui indique quand même de grandes tendances. Ce sondage Odoxa CGI pour France Bleu, franceinfo: et Le Dauphiné Libéré nous révèle que si le premier tour de l'élection municipale à Grenoble avait lieu ce dimanche, les Grenoblois* placeraient Éric Piolle (EELV) en tête avec 32% des intentions de vote, devant Alain Carignon (Collectif société civile) deuxième à 20% et Emilie Chalas (LREM),  troisième à 18%.

Piolle loin devant, Carignon se place

Deux faits notables : la force du sortant qui peut se féliciter d'avoir une base électorale plutôt stable et large. Il reçoit d'ailleurs ce jeudi 3 octobre le soutien du mouvement Nouvelle Donne. L'autre fait marquant est la place de l'ancien maire Alain Carignon, qui récolte sans doute les fruits d'une forte exposition médiatique nationale récente, et d'un long et patient travail sur le terrain.

Grenoble reste ancrée à gauche

Notable aussi : Grenoble reste fidèle à son image de ville de gauche car non seulement Éric Piolle est en tête, mais en plus le sondage teste une situation qui a priori lui serait défavorable. Deux autres listes étaient proposées aux personnes sondées dans son champ politique : une liste PS, qui atteint 11%. Et une liste alternative à gauche -avec entre autres des dissidents de la majorité- qui rassemblerait 7% des suffrages. Tout ça, plus la liste Piolle, équivaut déjà à 50% dès le premier tour.

LREM en position de challenger

Tout l'enjeu est maintenant dans le camp de LREM, où Émilie Chalas travaille en ce moment à muscler son entrée en campagne, et à constituer sa liste. Avec des alliances ? Ça semble naturel et faisable avec le Modem, mais il faudra peut-être élargir un peu plus, car les réserves de voix sont beaucoup plus faibles au centre et centre-droit. 

Une  éventuelle liste Les Républicains (qui n'est pas du tout sûre d'exister à ce jour) obtiendrait aujourd'hui 6% des voix seulement. Quant au RN, il est estimé à quatre points et la liste Les Patriotes à 2%.

Un second tour très incertain

Duel ? Triangulaire ? Quadrangulaire ? Aujourd'hui, tous les scénarios sont possibles en attendant que le paysage politique grenoblois s'éclaircisse. Des inconnues restent à gauche et à droite : quelle place et quel leadership pour une éventuelle liste issue du  PS ? Quels soutiens au programme d'Éric Piolle "Grenoble en commun" ? Les Républicains vont-il quand même lancer une liste ?

Les thématiques : chacun sur ses fondamentaux, mais...

Les thématiques qui préoccupent le plus les grenoblois - Radio France
Les thématiques qui préoccupent le plus les grenoblois © Radio France - Odoxa

A Grenoble plus qu'ailleurs, le sujet de la protection de l'environnement remonte très haut dans les préoccupations des électeurs. Ce qui correspond évidemment à deux choses : d'une part une réalité quotidienne avec un bassin métropolitain dont l'air est régulièrement pollué. Et d'autre part, le consensus de plus en plus large sur l'importance de l'écologie. 

On observe néanmoins quelques nuances. Chez les électeurs d'Éric Piolle, les deux préoccupations principales (trois choix étaient possibles sur onze thèmes) sont l'environnement (78%) et les établissements scolaires (35%). Bonne nouvelle pour lui : ce sont justement deux thématiques qu'il a cochées comme priorités. 

Les thématiques pour les électeurs d'Eric Piolle - Radio France
Les thématiques pour les électeurs d'Eric Piolle © Radio France - Odoxa

Pour les électeurs d'Alain Carignon, on retrouve la sécurité des biens et des personnes (78%, ce qui correspond à un clivage droite/gauche classique), puis la propreté de la commune (52%). 

Les thématiques pour les électeurs d'Alain Carignon - Radio France
Les thématiques pour les électeurs d'Alain Carignon © Radio France - Odoxa

En revanche, les deux thèmes qui préoccupent le plus les électeurs d'Émilie Chalas sont les mêmes que ceux d'Alain Carignon. Avec, dans une moindre mesure, la sécurité (50%) et la propreté de la commune (49%). 

Les thématiques pour les électeurs d'Emilie Chalas - Radio France
Les thématiques pour les électeurs d'Emilie Chalas © Radio France - Odoxa

____________________________________________________________   * Sondage Odoxa CGI pour France Bleu, France Info et Le Dauphiné Libéré. 609 personnes inscrites sur les listes électorales et interrogées par téléphone du 18 au 25 septembre.

  - Aucun(e)
Choix de la station

France Bleu