Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dax : Elisabeth Bonjean démissionne de son mandat de conseillère municipale

-
Par , France Bleu Gascogne

Elisabeth Bonjean ne siègera pas au nouveau Conseil Municipal de Dax, qui va être installé ce lundi 25 mai. La maire sortante, battue par Julien Dubois le 15 mars dernier, l'a annoncé ce samedi sur sa page Facebook.

Elisabeth Bonjean (photo d'archives)
Elisabeth Bonjean (photo d'archives) © Radio France - Paul Ferrier

Jointe ce samedi, Elisabeth Bonjean ne veut pas faire plus de commentaire et renvoie à cette lettre aux Dacquois. A quelques heures de rendre son écharpe de maire, Une lettre un peu comme un adieu après  12 ans dans l'équipe municipale. Celle qui a pris la suite de Gabriel Bellocq en 2016 fait le bilan et revient sur la crise du Covid, durant laquelle elle est restée aux affaires. Deux mois de plus, "faisant du mieux que je pouvais" écrit elle et rappelant qu'elle a tenu informé le futur exécutif notamment sur la question des fêtes et des marchés.

Aujourd'hui, Elisabeth Bonjean, 60 ans, a décidé de tourner une page, de ne pas siéger dans la nouvelle assemblée et donc de démissionner de son mandat de conseillère municipale d'opposition. Elle conclut  en citant Jean Jaurès : "Il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remords pour le présent, et une confiance inébranlable pour le futur."

Elisabeth Bonjean qui devra faire face, avec sa sœur, l'ancien maire de Dax Gabriel Bellocq et André Drouin, à un procès en appel pour favoritisme dans l'attribution d'un marché public de l'Office de Toursime de Dax. Procès, fixé avant la crise du Covid, au 1er septembre 2020. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess