Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La réforme des retraites

"Notre réforme va offrir des retraites dignes aux français les plus fragiles " (Olivier Véran, député LREM)

-
Par , , France Bleu Isère

Depuis le début de la semaine, le projet de loi sur les retraites est étudié en commission à l'Assemblée nationale. Le député LREM de l'Isère et rapporteur du texte Olivier Véran défend le bien fondé de la réforme et critique l'opposition systématique de la France Insoumise.

Le grenoblois Olivier Véran rapporteur du projet de loi sur la réforme des retraites
Le grenoblois Olivier Véran rapporteur du projet de loi sur la réforme des retraites © Maxppp - Christophe Morin IP3 PRESS/MAXPPP

"Le débat est rugueux, on s'y attendait", concède Olivier Véran. Le député LREM de l'Isère est le rapporteur du projet de loi, étudié en commission depuis le début de la semaine. Dans son viseur, les députés de la France Insoumise notamment. Ils ont déposé 20 000 amendements "sans queue, ni tête". "Pour moi, c'est une arme de destruction massive. Ces amendements nous empêchent de parler, de débattre." Ce qu'assument les députés Insoumis. 

Olivier Véran souligne cependant que certains amendements du reste de l'opposition sont "adoptés à la quasi-unanimité". "Beaucoup de groupes parlementaires sont contre mais ils ont déposé un nombre limité d'amendements", constate Olivier Véran. 

"C'est une réforme qui injecte de l'argent dans les retraites." - Olivier Véran, député LREM

L'occasion aussi pour le député de l'Isère de réaffirmer l'aspect social du projet de loi. "C'est une réforme qui permet une redistribution entre les catégories plus et moins aisées", assure Olivier Véran. "On injecte de l'argent avec cette réforme". Et de citer l'exemple des enseignants qui vont voir leur salaires augmenter pour compenser la baisse future de leurs retraites.

Pourtant la contestation dans la rue continue. Une nouvelle journée de manifestation est organisée aujourd'hui. Ce que regrette Olivier Véran : "Il y a eu le temps de la concertation qui a été long, puis le temps de la mobilisation, habituel dans le cadre d'une réforme sociale. Mais maintenant vient le temps de la concrétisation, de la confirmation". Après l'examen en commission, le texte sera présenté dans l'hémicycle en séance plénière à partir du 17 février. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu