Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

De nombreux nouveaux maires frustrés par leur première année de mandat, comme à Wallincourt-Selvigny

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Jérôme Meli, clown de profession, avait plein de projets pour Wallincourt-Selvigny, sa petite commune de 2.200 âmes dans le Cambrésis, mais avec la crise sanitaire tout est retardé et compliqué. Et l'élu se sent frustré.

Jérôme Meli le maire de Wallincourt Selvigny
Jérôme Meli le maire de Wallincourt Selvigny © Radio France - Rafaela Biry vicente France bleu nord

L'optimiste de nature comme il se définit n'a pas perdu son sourire de clown, mais l'année n'a pas été forcément facile pour le nouveau maire de Wallincourt-Selvigny, Jérôme Meli. Même si l'ancien conseiller connaissait un peu les rouages de la vie communale, et qu'il avait du temps car il était privé de travail vue sa profession, la prise de fonction a été brutale.

On se met dans le fauteuil et on prend des décisions tout de suite, des décisions parfois importantes parce qu'évidemment on joue avec la santé, la vie des gens, et c'est vrai que c'est quand même une grosse responsabilité.

Et puis, il a fallu ensuite jouer la carte de la débrouille pour respecter tant bien que mal les protocoles sanitaires dans sa petite commune, notamment pour assurer le service de cantine en trouvant 11 personnes du jour au lendemain, "des âmes charitables, des  particuliers" qui ont gardé les enfants le temps du déjeuner. Lui-même a donné un coup de main.

On improvise, on fait ce qu'on peut.

L'élu se souvient aussi que son adjoint aux travaux s'est transformé en agent pendant la deuxième fermeture du service technique pour cas de Covid pour assurer les petites réparations indispensables dans la commune.

La frustration de Jérôme Meli, un an après sa prise de fonction

Encore plus qu'en temps normal, le maire a dû faire une croix sur sa vie privée pour s'adapter aux nouvelles réglementations à n'importe quelle heure et n'importe quel jour, avec une sollicitation des administrés encore plus forte en temps de pandémie : "des inquiétudes sur le virus, les attestations, l'ouverture de la cantine..."

Près d'un an après son investiture, Jérôme Méli se sent aussi frustré de ne pas avoir de contacts directs avec ses habitants, et de voir ses projets retardés, comme la salle de spectacle, mais le nouvel élu n'a pas envie de jeter son écharpe tricolore, il veut juste poursuivre plus sereinement son mandat.

.
. - .
Choix de la station

À venir dansDanssecondess