Politique

Débat d'entre-deux-tours des départementales en Dordogne : la belle passe d'armes sur les fonctionnaires

Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord mardi 24 mars 2015 à 19:33

Dominique Bousquet (UDD) et Germinal Peiro (PS).
Dominique Bousquet (UDD) et Germinal Peiro (PS). © Radio France - Pierre Breteau

Germinal Peiro, candidat socialiste à la présidence du département de la Dordogne, et Dominique Bousquet, candidat UMP se sont affrontés en duel ce mardi soir sur l'antenne de France Bleu Périgord avec France 3 Périgords. Les deux hommes ont débattu pendant 45 minutes. Fiscalité, transports, jeunesse, politique, de nombreux thèmes évoqués et une belle passe d'arme sur les agents du département.

Germinal Peiro pour le PS et Dominique Bousquet pour l'UMP se sont affrontés sur les ondes de France Bleu Périgord pour le débat unique de cet entre-deux-tours.

De nombreux thèmes ont été évoqués. Notamment celui des finances . L'Etat va donner de moins en moins d'argent aux collectivités dont les départements jusqu'en 2017. Pour pouvoir assurer ses missions, le conseil départemental va donc devoir se serrer la ceinture. Economiser.

Mais sur quoi ? Les deux candidats ont évoqué leurs projets : faire des économies de fonctionnement pour Germinal Peiro. Pour Dominique Bousquet réduire les frais liés par exemple aux vice-présidences. Deux programmes donc jusque là qui se ressemblent...

"A force de donner des conseils (à la majorité sortante), ils finissent par comprendre" a taclé Dominique Bousquet.

Les deux hommes ont ensuite débattu d'une éventuelle baisse du nombre de fonctionnaires. Et là, ils ne sont pas d'accord...

"C'est scandaleux d'avoir embauché des emplois jeunes à quelques semaines du scrutin" a lâché Dominique Bousquet. 

Le débat de l'entre-deux tours à Périgueux entre Dominique Bousquet et Germinal Peiro. - Radio France
Le débat de l'entre-deux tours à Périgueux entre Dominique Bousquet et Germinal Peiro. © Radio France - Pierre Breteau
"Dites-nous dans quels services vous supprimez les fonctionnaires ?!" a alors attaqué Germinal Peiro. "Il y a toute une catégorie de fonctionnaires embauchés dans les années 80 qui vont bientôt se retrouver près de la retraite" a expliqué Dominique Bousquet qui a précisé qu'il ne les remplacerait pas à leur départ à la retraite. "Un audit sera fait " a-t-il précisé.

"J'en vois des très compétents... Mais je vois aussi la petite pépinère socialiste " a expliqué Dominique Bousquet. "On ne supprimera personne, mais en fonction des départs à la retraite, on ne remplacera pas" a-t-il conclu. Sous les attaques insistantes de Germinal Peiro qui l'accusait de ne pas répondre : "dans quels secteurs allez vous faire des coupes ? Dans les collèges, dans les cantines" ? a raillé le député périgourdin pour qui les économies sont surtout à faire grâce à la conquête de nouvelles subventions, aller chercher l'argent "là où il est".

À LIRE AUSSI ► DOSSIER : toute l'actualité des élections départementales en Dordogne► Le communiste Francis Colbac se désiste au profit des socialistes