Politique

Débat d'entre-deux tours : pas de front républicain en Gironde

France Bleu Gironde jeudi 26 mars 2015 à 9:09

Débat d'entre-deux-tours spécial départementales sur France Bleu Gironde
Débat d'entre-deux-tours spécial départementales sur France Bleu Gironde © Radio France - Olivier Uguen

Ce jeudi matin, France Bleu Gironde a invité les trois leaders des principaux mouvements engagés pour ces élections départementales. A trois jours du second tour, Yves d'Amécourt (UMP-UDI), Christine Bost (PS) et Jacques Colombier (FN) ont petit-déjeuné ensemble dans notre studio. Salé.

32 cantons (puisqu'un tandem a été élu au premier tour, sur le canton de Bordeaux-3), 9 triangulaires, 23 duels,le FN présent dans 14 cantons . Voilà pour les chiffres-clés. Pour rappel, au premier tour dimanche dernier, la droite alliée au centre (Gironde Positive) a remporté 31.8% des voix dans notre département, devant la Front National 22.8%, le Parti Socialiste 16.6% et l'Union de la Gauche 15.8%. La Gauche espère donc conserver la Gironde, difficile d'imaginer que la majorité lui échappera. En revanche, l'entrée d'élus frontistes constituera sans doute la véritable énigme de ce second tour.

Autour de la table ce jeudi matin :

  • Christine Bost , porte-parole du Parti Socialiste , conseillère générale sortante du canton de Blanquefort, maire d'Eysines. Prétendante à la présidence du Conseil Départemental en cas de victoire de la gauche.

  • Jacques Colombier , secrétaire départemental du Front National en Gironde, candidat dans le canton de Bordeaux-5

  • Yves d'Amécourt, chef de file de Gironde Positive (UMP-UDI-Modem-CNPT), conseiller général sortant, candidat du canton du Réolais et des Bastides. Prétendant à la présidence du Conseil Départemental en cas de victoire de la droite.

 

► Déjà plié ce second tour, la gauche va remporter le Département ?

Yves d'Amécourt : "La bascule est possible. Nous allons gagner en Gironde, et nous allons gagner le canton de Philippe Madrelle (NDLR : celui de la Presquîle)"

Christine Bost : "Nous sommes en tête dans 18 cantons sur 33 au premier tour y compris sur celui de la Presqu'île ."

Jacques Colombier : "Nous sommes les grands gagnants du premier tour. Le PS s'est affaissé, la stratégie de l'UMP n'a pas fonctionné. Nous avons largement dépassé les chiffres des dernières élections européennes. C'est une victoire dans un département où les socialistes règnent en maître depuis 40 ans ".

"On va gagner le Département!", Yves d'Amécourt (Gironde Positive) - Radio France
"On va gagner le Département!", Yves d'Amécourt (Gironde Positive) © Radio France

►La montée du Front National

Yves d'Amécourt : "On s'y attendait, c'est pour cela que nous sommes partis unis. Le vote FN, c'est la faute du gouvernement. "

Christine Bost : "C'est un vote structurel. Si on regarde les européennes et les départementales, il y a une poussée de 17% pour la droite et pour le FN, nous la gauche unie, nous gagnons 40% donc ne parlons pas de vague FN ".

Leur projet politique en Gironde résumé en un point fort

Yves d'Amécourt : "La circulation : les Girondins ne doivent plus passer systématiquement par la ville-centre. il faut des liaisons entre Blaye et Lesparre, entre Langon et Libourne. C'est notre idée du Pont au-dessus de l'estuaire de la Gironde, 70% des Girondins soutiennent ce projet."

Jacques Colombier : "Moins d'impôts en faisant des économies sur les gaspillages et lutter contre les problèmes d'insécurité dans les collèges, avec des portiques devant tous les collèges de Gironde"

Christine Bost : "La priorité c'est le développement équitable sur l'ensemble du territoire, moderniser la Gironde en apportant le haut-débit, équiper les collèges au mieux ".

"Nous avons l'une des meilleures gestions départementales de France", Christine Bost (PS) - Radio France
"Nous avons l'une des meilleures gestions départementales de France", Christine Bost (PS) © Radio France

 

Les impôts en Gironde

Christine Bost : "La fiscalité dans le département ne concerne que les propriétaires (foncier bâti). Cela représente 17% des recettes du Conseil Génral de Gironde. Nous sommes l'un des départements qui fiscalisent le moins, il n'y a pas de matraquage fiscal. Même le Figaro nous classe parmi les 6 meilleures gestions de départements."

Yves d'Amécourt : "Il faut baisser les impôts. Depuis 2007, le Conseil Général a voté 20% d'augmentation des taux de fiscalité en Gironde, +4% en 2015. Il faut une pause fiscale, pas de hausse dans les six prochaines années, c'est notre engagement. Nous ne sommes pas bien gérés, nous sommes riches mais nous devons emprunter pour investir ".

Jacques Colombier : "Il y a un trésor de guerre dans les finances départementales. Emprunter n'est pas une bonne idée, l'emprunt c'est l'impôt de demain. Je suis contribuable bordelais, je paie pour l'intercommunalité, la mairie, le département, la région, le national et bientôt l'Europe. Alors oui il y a un matraquage fiscal! "

"On a assisté à une campagne hystérique du gouvernement contre le FN", Jacques Colombier (FN) - Radio France
"On a assisté à une campagne hystérique du gouvernement contre le FN", Jacques Colombier (FN) © Radio France

 

La passe d'armes sur le Front Républicain

Pourquoi il n'y a pas de "front républicain" contre le FN en Gironde?

Yves d'Amécourt : "Je n'ai reçu aucun coup de fil. Nous maintenons tous nos candidats au second tour. Il y a un grand réservoir de voix avec les absentionnistes. Les jeux sont ouverts, le temps des tractations de voix est terminé ."

Christine Bost : "Dans les triangulaires, les différences de voix sont très ténues. Et nous avons des réserves de voix ce qui n'est pas le cas de la droite traditionnelle. "

Jacques Colombier : "Le Front Républicain est une escroquerie! Votre programme à droite comme à gauche c'est lutter contre le Front National. La semaine, vous vous "cognez" à l'Assemblée, et le samedi vous appelez à voter pour vos adversaires. Ca n'est pas sérieux. Monsieur d'Amécourt, vous avez toujours fait le front républicain, vous avez même dit être prêt à voter communiste! ."

Retrouvez les résultats du second tour des élections départementales dimanche soir sur francebleu.fr, sur le compte Twitter et sur la page Facebook de France Bleu Gironde.

À LIRE AUSSI ► Notre dossier "Les élections départementales en Gironde" 

Réécoutez le débat d'entre-deux tours en Gironde