Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Débat sur l'immigration : "C'est du grand spectacle", selon un député non-inscrit de Haute-Garonne

-
Par , France Bleu Occitanie

Le député non-inscrit de Haute-Garonne Sébastien Nadot juge inutile le débat sur l'immigration organisé ce lundi à l'Assemblée nationale. Il regrette malgré tout de ne pas avoir la parole dans l'hémicycle.

Sébastien Nadot, député non-inscrit de Haute-Garonne
Sébastien Nadot, député non-inscrit de Haute-Garonne © Radio France - JMM

Sébastien Nadot est décidément à contre-courant de la macronie. Après avoir été exclu du groupe LREM au parlement, le député de Haute-Garonne exprime son désaccord sur le thème de l'immigration. Le débat organisé ce lundi à l'Assemblée nationale est inutile selon lui et relève du spectacle politique.

"C'est une approche très politicienne de la réalité. On a besoin d'un débat sur la politique étrangère de la France. L'immigration ce n'est vraiment pas une priorité" — Sébastien Nadot

Le député non-inscrit regrette que la Loi asile et immigration, promulguée il y a moins d'un an, ne soit pas prise en compte : " On a fait un débat relativement houleux sur cette question donc faire un bilan pourquoi pas".

"Comme c'est organisé pour être un match, une confrontation, elle [ Marine Le Pen NDLR] aura son droit de parole" — Sébastien Nadot

Sébastien Nadot regrette, du fait de son statut de non-inscrit, de ne pas avoir la parole dans ce débat  à l'Assemblée : " C'est regrettable [...] certains n'ont pas le droit de débattre et évidemment il y a eu un arrangement pour que Marine Le Pen puisse parler [...] comme c'est organisé pour être un match, une confrontation, elle aura son droit de parole quand bien d'autres qui ont des choses à dire ne l'auront pas". 

Faute d'avoir un groupe parlementaire, le RN n'était pas censé s'exprimer à l'Assemblée lors du débat sur l'immigration. Les élus non-inscrits s'étaient vu attribuer cinq minutes de temps de parole, et c'était au tour de Matthieu Orphelin d'en bénéficier. Il cède son temps au Rassemblement national.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess