Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Les élections européennes 2019

Débat sur les Européennes : Jean-François Barnaba considère que "la justice est au service du pouvoir"

-
Par , France Bleu Berry

Le tribunal administratif de Paris, saisi en référé-liberté, a décidé de ne pas instruire la demande faite par Jean-François Barnaba. L'Indrien, candidat aux Européennes sur la liste "Jaunes et citoyens", ne pourra donc pas participer au débat organisé par France 2 ce jeudi.

Jean-François Barnaba, candidat pour les élections européennes avec la liste "Jaunes et citoyens"
Jean-François Barnaba, candidat pour les élections européennes avec la liste "Jaunes et citoyens" © Maxppp - T.ROULLIAUD / PHOTOPQR/LA NOUVELLE REPUBLIQUE

Châteauroux, France

Jean-François Barnaba ne sera pas sur la plateau de "L'émission politique" sur France 2, ce jeudi soir. La chaîne publique ne l'avait pas invité au débat sur les élections européennes, malgré son statut de candidat pour la liste "Jaunes et citoyens". Et le tribunal administratif de Paris, saisi en référé-liberté par les avocats de Jean-François Barnaba, a décidé de ne pas instruire le dossier.

Une décision "méprisante" de la justice

Une décision que ne comprend pas le candidat aux élections européennes. "Si on nous avait répondu non pour un argument juridique, ok. Mais _ce qui est invraisemblable, c'est qu'on n'instruit pas_. Ce deux poids deux mesures est inacceptable et confirme une sorte de dérive démocratique", dénonce Jean-François Barnaba sur France Bleu Berry.

Cela traduit clairement l'hypocrisie du pouvoir et du système dans son prétendu discours démocratique"

En colère, Jean-François Barnaba met en doute l'indépendance de la justice. "Il arrive que l'autorité judiciaire montre sa volonté d'indépendance. Mais elle sait aussi, et on a la confirmation, être au service du pouvoir. Nous sommes méprisés, une fois de plus, et par une autre institution", déplore le candidat aux élections européennes.  

Il assure qu'il va regarder le débat télévisé ce soir et se dit prêt à accepter une invitation pour un futur débat.