Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Début de campagne pour Ludovic Marchetti, le candidat FN à la législative partielle de Montargis

jeudi 18 janvier 2018 à 0:20 Par Cyrille Ardaud, France Bleu Orléans

Déjà candidat lors du précédent scrutin, Ludovic Marchetti a lancé ce mercredi soir sa campagne, aux côtés de Jean-Lin Lacapelle.

De g à d : Ludovic Marchetti (candidat FN), Jean-Lin Lacapelle (Secrétaire National aux Fédérations) et Valentin Manent (suppléant)
De g à d : Ludovic Marchetti (candidat FN), Jean-Lin Lacapelle (Secrétaire National aux Fédérations) et Valentin Manent (suppléant) © Radio France - Cyrille Ardaud

Montargis, France

Après Mélusine Harlé ce samedi, c'est désormais au tour de Ludovic Marchetti de se lancer de nouveau dans la course à la députation. Un lancement de campagne modeste à Montargis, en présence uniquement de la presse. 

Lors du précédent scrutin, il était déjà candidat dans cette circonscription. Un secteur qu'il connait relativement bien puisque le jeune homme de 31 ans est conseiller municipal à Amilly. Il est également secrétaire départemental du Front National depuis début novembre.

Un nouveau suppléant

En juin dernier, Ludovic Marchetti était accompagné de Virginie Hamard. C'est donc un nouveau suppléant qui l'accompagne désormais : Valentin Manent, 29 ans, intermittent du spectacle et secrétaire départemental adjoint du Front National. C'est pour le moment le plus jeune binôme de cette circonscription. "On incarne le camp des nationaux et de la jeunesse. C'est quelque chose d'essentiel pour faire changer la politique et la vie politique française." affirme le jeune candidat.

1 000 voix de retard sur Jean-Pierre Door

Lors du précédent scrutin, Ludovic Marchetti avait terminé troisième avec 20,78%, à environ 1 000 voix de Jean-Pierre Door, second. Depuis, du temps a passé, Emmanuel Macron est Président de la République depuis huit mois, et les français ont eu le temps de se forger un avis sur l'action du gouvernement. Pour le Loirétain Jean-Lin Lacapelle, ancien conseiller régional et désormais secrétaire national du FN aux Fédérations, c'est évident, cette fois, le candidat FN va l'emporter : "Le bilan de ces premiers mois de présidence Emmanuel Macron est très négatif. Par exemple sur des sujets importants comme la loi sur la sécurité intérieure, nos amendements n'ont pas été retenus... sur la gestion des fichés S, sur la restauration des frontières nationales.... Et il y a aussi des sujets économiques ! Je rappelle qu'il y a 9 millions de Français qui vivent avec moins de 1000 euros par mois."

Huit députés Front National à l'Assemblée Nationale

Ludovic Marchetti sera t-il le neuvième député FN à l'Assemblée Nationale ? Lui en tout cas y croit. Du sang neuf, ce serait même positif explique t-il : "Cela pourrait nous donner le souffle et l'impulsion pour pouvoir faire venir d'autres personnes dans notre groupe et justement de pouvoir former un groupe parlementaire. Cela nous permettrait de proposer des lois et d'être présents de façon encore plus concrète à l'Assemblée Nationale"

Le Front National a ses raisons d'espérer une victoire : dans le Gâtinais, l’enracinement du FN est de plus en plus important à chaque scrutin. Lors du second tour de la Présidentielle par exemple, Marine Le Pen avait recueilli 46% des voix, contre 33% au niveau national.

Ecoutez le reportage de France Bleu Orléans