Politique

Décapitation d’Hervé Gourdel : polémique après le tweet de Gabriel de Peyrecave, élu FN

Par Rémi Brancato et Virginie Salanson, France Bleu Saint-Étienne Loire jeudi 25 septembre 2014 à 11:16

Gabriel de Peyrecave, élu Front National FN, Saint-Étienne, Loire
Gabriel de Peyrecave, élu Front National FN, Saint-Étienne, Loire © Maxppp

Gabriel de Peyrecave a choisi de relayer sur son compte Twitter des photos de l'exécution d'Hervé Gourdel, otage français décapité ce mercredi en Algérie, par un groupe extrémiste se réclamant de l'organisation État Islamique. Le tweet de l'élu Front national de Saint-Étienne a déclenché une polémique. Plusieurs responsables du MJS dans la Loire dénoncent une publication "indigne".

Lorsque vous découvrez un tweet intéressant, vous pouvez avoir envie de le partager. C'est la base du "Retweet". On peut donc supposer que Gabriel de Peyrecave, élu Front national à la mairie de Saint-Étienne (Loire), a trouvé intéressant de relayer, sur son , les images d'un homme décapité par des extrémistes. 

Mercredi soir, suite à l'annonce de la mort d'Hervé Gourdel par décapitation et à la diffusion de la vidéo montrant son assassinat, Gabriel de Peyrevcave a donc re-tweeté une capture d'écran de cette vidéo, avec ce commentaire "RIP Hervé Gourdel ".

Ce choix discutable a déclenché l'ire de nombreux abonnés à Twitter. Ce d'autant que très peu d'images de la mort d'Hervé Gourdel ont été diffusées depuis son assassinat en Algérie, ce mercredi. Comme si, d'un commun accord, les médias et les politiques français s'étaient abstenus.

Vincent Guerin, du MJS42, le Mouvement des Jeunes Socialistes de la Loire dénonce donc un message "indigne et honteux. Abdel Chérif, le secrétaire général du MJS42 dans la Loire estime pour sa partque l'élu FN

"Le Front National utilise l'image pour montrer le climat de haine et de peur"

Abdel Chérif, secrétaire général du MJS dans la Loire

Abdel Chérif, du MJS42 : "le FN fait énormément d'amalgames".

Contacté par France Bleu Saint-Étienne Loire, l'élu assume la publication des images . "Souvent, on reproche à certaines personnes du Front national de cacher la vérité " ironise Gabriel de Peyrecave. "Montrer la vérité (...) passe aussi par montrer une photo " assume l'élu FN. Pour lui, il s'agit "de faire prendre conscience aux Français et aussi aux Stéphanois que la France manque de moyens dans sa défense nationale ".

"Je fais mon devoir. Mon devoir de responsable politique, c'était de diffuser ces photos"

Gabriel de Peyrecave, conseiller régional et conseiller municipal Front national à Saint-Étienne.

Gabriel De Peyrecave : "montrer la vérité passe par montrer une photo".

 

►►► LIRE AUSSI : le point de vue d'un ex-otage lorrain, Pierre Camatte

►►► LIRE AUSSI : NOTRE DOSSIER SPÉCIAL

Partager sur :