Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : après les annonces d'Édouard Philippe, les réactions politiques dans l'Yonne

-
Par , France Bleu Auxerre

Ecoles, déplacements, transports, entreprises... le premier ministre a précisé le plan de déconfinement du gouvernement, qui entrera en vigueur à partir du 11 mai si tout se passe comme prévu. Un "grand oral" qui a déclenché des réactions politiques dans l'Yonne.

Le premier ministre s'est exprimé devant les députés.
Le premier ministre s'est exprimé devant les députés. © Maxppp - Gilles Bader

Parmi les élus et les personnalités politiques de l'Yonne, le plus rapide à réagir aux annonces sur le déconfinement faites par Édouard Philippe, a été le conseiller régional du Rassemblement National Julien Odoul sur le réseau social twitter : "En clair, Édouard Philippe annonce des annonces fin mai pour l’ouverture des restaurants, l’ouverture des lycées et le report des élections municipales", assène le candidat à la mairie de Sens. "Gagner du temps et ne jamais trancher est la marque de fabrique de cet exécutif qui n’exécute jamais rien", poursuit le Frontiste avant de conclure, dans un second tweet  : "dans le calendrier macroniste, le 11 mai tombe le 2 juin".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Guillaume Larrivé estime que ça va dans le bon sens

Du côté de LR, le député Guillaume Larrivé fait preuve de beaucoup plus d'indulgence vis-à-vis de l'exécutif en cette période de crise inédite. Il réagit lui-aussi sur le réseau social twitter : "l’opération est complexe et sans solution magique. L’orientation globale présentée par Edouard Philippe va dans le bon sens : en conscience, je l’approuverai par mon vote. C’est ensemble, comme le veulent les Français, que nous surmonterons progressivement l’épreuve", affirme le parlementaire icaunais.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour Nicolas Soret : "encore beaucoup de questions"

À gauche, le premier adjoint au maire de Joigny Nicolas Soret est moins dans la critique de l'action gouvernementale que dans l'explication de texte. Sur sa page Facebook, il explique : "pour ma part, j’en ai retenu une chose : les collectivités vont être au cœur du jeu. Et une autre : à ceux qui pensaient encore qu’à partir du 11 mai, on allait reprendre comme avant le 16 mars, on en est très très loin…"

Dans un texte long et pédagogique, il explique les grandes mesures annoncées par le premier ministre et résume : "pas de reprise des lieux de culture (cinéma, théâtre, festivals) sauf bibliothèques, médiathèques, petits musées, s'ils sont capables de faire respecter les gestes barrières. Pas de reprise du sport collectif, en lieux clos, pas de mariage « sauf urgence » et réunions limitées à 10 personnes… Ce qui laisse tout de même pas mal de questions pour nous…"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess