Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : ce que les élus picards attendent du plan d'Edouard Philippe

-
Par , France Bleu Picardie

Le Premier ministre doit présenter mardi après-midi sa stratégie pour « l’après-11 mai ». Un grand oral attendu de pied ferme par les maires et députés de la Somme.

Le Premier ministre présentera son plan à 15h devant l'Assemblée Nationale
Le Premier ministre présentera son plan à 15h devant l'Assemblée Nationale © Maxppp - Olivier Corsan

Alors que l’on entre dans la septième semaine de confinement, Edouard Philippe s’adressera mardi après-midi à 15h devant l’Assemblée Nationale pour présenter son plan de déconfinement qui sera ensuite soumis au vote des députés.

Les maires picards préparent une rentrée incertaine

Parmi les principales annonces attendues : le retour à l’école. Le ministre de l’Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, a déjà présenté un calendrier étalé sur trois semaines entre le 11 mai et le 25 mai selon les niveaux mais de nouvelles précisions devraient être apportées. Combien d’enfants par classe ? Faudra-t-il prévoir une entrée et une sortie différentes afin que les groupes ne se croisent pas ? La cantine aura-t-elle lieu en classe ou ailleurs ? 

A Péronne, le maire commence un tour des personnels disponibles pour assurer les cantines et les garderies. A Albert, « on essaie d’anticiper sur ce que l’on peut » explique le maire Claude Cliquet qui a prévu un stock de gel hydroalcoolique et de savon pour tenir un mois avec le nombre maximum d’élèves. Lui attend de la souplesse de la part du gouvernement : la possibilité par exemple d’ouvrir les écoles le 12 mai si tout n’était pas prêt le 11 mai.

Des députés picards frustrés

Autre question qui doit être tranchée par le Premier ministre : les masques. Faudra-t-il ou non en porter dans les transports publics après le 11 mai ? En attendant la réponse, le maire d’Albert en distribuera cette semaine environ 3.000 aux personnes fragiles et aux seniors de plus de 70 ans. 

Cette présentation d’Edouard Philippe sera suivie d’un débat – environ 2h30 – puis d’un vote : 75 élus sur 577 seront présents dans hémicycle pour se prononcer sur le plan de déconfinement mais aussi sur l’application StopCOVID pour le traçage numérique des malades du coronavirus. 

« Nous aurions préféré deux textes présentés indépendemment l’un de l’autre » regrette Emmanuel Maquet, député LR de la Somme. Et surtout, distanciation oblige, la grande majorité des parlementaires seront chacun dans leur circonscription devant leur télévision et voteront par procuration. « Nous n’aurons pas le temps de nous concerter et c’est une sacrée limite de l’exercice démocratique » déplore-t-il. Le groupe LR avait demandé un report du vote auprès du président de l’Assemblée Nationale qui n’a pas donné suite. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess