Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : Grand-Chambéry vote un budget de crise pour soutenir l'économie locale

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Le conseil d'agglomération Grand-Chambéry vote jeudi soir un budget de crise. Une enveloppe de 4,6 millions d'euros pour soutenir l'économie locale durement touchée par la pandémie de Covid-19.

Le conseil d'agglomération de Grand-Chambéry vote jeudi soir un budget de crise pour soutenir l'économie locale, en partie en visio-conférence..
Le conseil d'agglomération de Grand-Chambéry vote jeudi soir un budget de crise pour soutenir l'économie locale, en partie en visio-conférence.. - capture youtube.com

Au plus fort de la crise du coronavirus, 65% de l'activité économique a été suspendue sur le territoire de Grand-Chambéry. Pour soutenir l'économie locale dans les compétences qui sont les siennes, Grand-Chambéry vote jeudi soir un budget de crise de 4,6 millions d'euros. Près de la moitié des conseillers d'agglomération ont suivi la séance en visio-conférence. 

ECOUTEZ Xavier Dullin, le président de Grand-Chambéry

Des mesures d'urgence 

Elle même touchée par une perte de recettes de 16,5 millions d'euros sur trois ans en raison du confinement, l'agglomération a décidé d'utiliser le fonds de roulement de clôture 2019 pour amortir les effets. Ces 4,6 millions d'euros seront destinés aux filières économiques et touristiques, ainsi qu'aux mobilités et au secteur social et solidaire. 

"L'objectif est d'accompagner ceux qui ne l'ont pas encore été par l'état, la région ou le département" explique Xavier Dullin le président de Grand-Chambéry, "cela concerne les petites entreprises mais aussi l'économie sociale et solidaire et les associations comme la banque alimentaire, où les stocks diminuent alors que les bénéficiaires augmentent. Et bien sûr le secteur du tourisme qui a été particulièrement touché". 

Dans le cadre de la délégation de service public, l'ampleur du soutien au tourisme d'affaire et à l’événementiel sera affiné en fonction de l'évolution de la situation de Savoie Expo, qui espère encore maintenir la foire de Savoie en septembre.

Une campagne de communication pour attirer les touristes

Parallèlement, Grand-Chambéry va lancer une campagne de communication pour vanter les mérites du territoire, alors que le gouvernement a donné son feu vert jeudi à des vacances en France en juillet et en août. Peut être une aubaine pour Chambéry, qui peine à attirer des touristes dans l'ombre d'Annecy.

Pour prendre le contre-pied des grands spots touristiques surpeuplés, "on mise sur le slow tourisme" explique Xavier Dullin, "c'est une vraie opportunité car personne n'a envie de se retrouver côte à côte cet été, on espère fidéliser une clientèle qui viendra chercher des modes d'expression touristique dont elle n'a pas l'habitude. Le slow tourisme, c'est un tourisme responsable où on prend son temps, et le territoire de Grand-Chambéry, avec les Bauges et le piémont de Chartreuse entre lacs et montagnes, a sa carte à jouer". 

Cette campagne d'affichage dans un large rayon autour de Chambéry touchera potentiellement six millions de personnes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu