Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : les réactions normandes au discours d'Edouard Philippe

Réouverture des commerces le 11 mai, port du masque obligatoire dans les transports, circulation sans attestation à partir du 11 mai, sauf déplacements à plus de 100 km du domicile : le premier ministre a présenté le plan du gouvernement pour la sortie du confinement. Qu'en pensent les Normands ?

Discours du Premier ministre Edouard Philippe à l'Assemblée Nationale sur le plan de sortie du confinement et la lutte contre le Covid-19, le 28 avril 2020
Discours du Premier ministre Edouard Philippe à l'Assemblée Nationale sur le plan de sortie du confinement et la lutte contre le Covid-19, le 28 avril 2020 © AFP - David Nivière

Edouard Philippe a annoncé la réouverture de tous les commerces le 11 mai, sauf pour les cafés et les restaurants, il n'y aura pas de décision avant la fin mai. 

Dominique Eudes, président de l'Umih 50 

Malheureusement, s'il y a une deuxième vague, ce ne sera même pas la peine de rouvrir. On a été les premiers à fermer, on sera les derniers à rouvrir !

L'Umih a remis un dossier au gouvernement pour établir cette semaine un guide des bonnes conduites dans les restaurants, cafés, bars, etc. Selon l'Umih, un tiers des professionnels (restos, bars, cafés, discothèques, etc.) ne vont pas rouvrir au niveau national. 

Rentrée progressive dans les établissements scolaires

Dans son discours sur le déconfinement à l’Assemblée nationale, le premier ministre a annoncé la réouverture progressive des écoles le 11 mai et des collèges le 18 mai. Les lycéens ne reprendront pas avant le mois de juin.

Le premier ministre a aussi demandé aux entreprises de maintenir au maximum le télétravail, au moins dans les trois prochaines semaines. Beaucoup de prudence donc, ce que comprend Philippe Bas, sénateur de la Manche et conseiller départemental "Beaucoup de Français ont peut être réalisés à l'écoute du Premier Ministre que le 11 mai ne sera pas une aube nouvelle et la fin des sacrifices mais plutôt le début d'une période de redressement de l'économie du pays par le travail"

Et pour les transports ? 

Pour les transports, le port du masque sera obligatoire pour les bus, les trains, certains taxis. 

Autre annonce : les plages ne rouvriront pas avant le 2 juin

C'est une mauvaise nouvelle pour le secteur du tourisme. Tout comme la limitation des trajets dans un périmètre de 100 kilomètres autour du domicile. 

Christine Gaulois, hôtelière au Mont-Saint-Michel et présidente de l'union des commerçants du Mont-Saint-Michel se dit déçue des annonces d'Edouard Philippe. 'Je n'ai pas appris de nouveautés en écoutant le premier ministre. La limitation de déplacement à 100 km pour nous ça n'est pas bon. Cela veut dire que les gens n'ont pas besoin d'une chambre d'hôtel. Et puis si l'abbaye reste fermée, quel est l'intérêt de venir au Mont ? "

Trop de flou encore dit aussi Pierre Jeanclaude, propriétaire du restaurant de plage Le Goéland à Jonville, dans la Manche. Il embauche environ 30 saisonniers entre avril et l'automne. "Je considère être toujours autant dans le flou. J'espérais une réouverture rapide des plages ce qui m'aurait permis de faire de la vente à emporter. Mais c'est un regret, elles resteront fermées au moins jusqu'au 2 juin. "

Il est très probable que nous soyons obligés de réduire notre équipe pour cet été alors que nous avions déjà réalisé tous les recrutements saisonniers Pierre Jeanclaude, restaurateur.

Et le sport ? 

Et en foot, les saisons 2019-2020 de Ligue 1, de Ligue 2 . "Les grandes manifestations sportives ne pourront se tenir avant le mois de septembre", a précisé le chef du gouvernement Edouard Philippe. C'est donc la fin de la saison pour les championnats professionnels de football. " C'est comme si on avait pris une porte en pleine figure " regrette le président du Stade Malherbes de Caen, Fabrice Clément, très inquiet pour l'avenir des clubs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu