Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Démission de Nicolas Hulot : "je ne suis pas surprise", réagit Sophie Bringuy, conseillère régionale EELV

mardi 28 août 2018 à 9:11 Par Grégory Jullian, France Bleu Loire Océan

Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a annoncé ce mardi son départ du gouvernement. Une décision "courageuse" selon Sophie Bringuy, conseillère régionale d'EELV des Pays-de-la-Loire.

Sophie Bringuy
Sophie Bringuy © Radio France - Christelle Hulot

Nantes

Nicolas Hulot a pris de court tout le monde ce mardi matin. Invité sur France Inter, le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a annoncé qu'il quittait le gouvernement. Il a également affirmé qu'il n'avait prévenu ni Emmanuel Macron ni Édouard Philippe de sa décision. Nicolas Hulot sera resté moins de seize mois dans le gouvernement d'Edouard Philippe. 

La démission de Nicolas Hulot a entraîné pas mal de réactions. En direct sur France Bleu Loire Océan, Sophie Bringuy, conseillère Europe Ecologie Les Verts des Pays-de-la-Loire, a précisé qu'il s'agissait "d'une très mauvaise nouvelle pour l'écologie". 

"Je ne suis pas surprise par cette décision. Il a courageusement acté une situation d’échec. Je suis très émue par la sincérité de son discours. Il a pesé le pour et le contre. Et le contre l'a emporté. Nicolas Hulot ne souhaite pas être la caution d'un gouvernement qui refuse de changer de logiciel. C'est une très mauvaise nouvelle pour l'écologie" affirme Sophie Bringuy.

Sur Twitter, Matthieu Orphelin, député en Marche de la première circonscription du Maine et Loire et ancien porte parole de Nicolas Hulot, salue cette décision et espère "qu'elle va sonner comme un électrochoc".