Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Démission de Nicolas Hulot : "un manque d'élégance" pour la patronne d'En Marche en Moselle

mercredi 29 août 2018 à 9:09 Par Clément Lhuillier, France Bleu Lorraine Nord

La référente en Moselle de la République En Marche, Béatrice Agamennone, regrette le départ de Nicolas Hulot du gouvernement. "La transition écologique et énergétique reste le fil rouge de l'action" d'Emmanuel Macron dit-elle.

Nicolas Hulot annonçant sa démission sur France Inter
Nicolas Hulot annonçant sa démission sur France Inter © Radio France - France Inter

Moselle, France

Déçue par la forme mais pas surprise sur le fond. Béatrice Agamennone avoue qu'elle s'attendait à la démission de Nicolas Hulot de son poste de ministre de la transition écologique, mais pas de cette manière. "C'est un manque d'élégance, commente la première marcheuse de Moselle. Quand on démissionne, on prévient au moins ses proches." 

En revanche, cette décision, prise 15 mois seulement après son entrée au gouvernement, n'étonne guère l'élue messine. "Il avait déjà plusieurs fois laissé planer la menace d'un départ."

Cette démission est-elle justifiée ? Béatrice Agamennone ne le pense pas. "Il a accompagné le Président de la République dans les sommets internationaux. Make our planet great again, ce n'est pas rien. La transition écologique et énergétique reste le fil rouge de l'action gouvernementale."

Il (Nicolas Hulot) parle de la politique des petits pas. Je pense qu'il a fait des grands pas"

Mais alors, qu'est ce qui n'a pas marché ? "C'est sans doute dû à la lassitude. Il y a aussi une posture très différente entre le militant et le ministre. C'est plutôt cette chose la qu'il a eu du mal à s'approprier."

La référente en Moselle de la République en En Marche, Béatrice Agamennone, invitée de France Bleu Lorraine