Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Élections sénatoriales 2020

Élections sénatoriales dans le Gard : Denis Bouad est candidat

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Le président socialiste du Conseil départemental du Gard a officialisé sa candidature au Sénat ce mercredi après-midi.

Denis Bouad, le président du département du Gard
Denis Bouad, le président du département du Gard © Radio France - Mélodie Viallet

Denis Bouad, président socialiste du conseil départemental du Gard, est officiellement candidat aux élections sénatoriales du mois de septembre prochain. Il a adressé à la rédaction de France Bleu Gard Lozère un communiqué ce mercredi après-midi : "Depuis 2015 à la tête du Département du Gard, dans un contexte de majorité relative et de diminution constante des dotations de l’état, je me suis efforcé de promouvoir, avec pragmatisme, un certain nombre de dossiers structurants pour le territoire gardois, tant au niveau local qu’à l’échelle nationale."

"Aujourd’hui, après mûre réflexion, je suis décidé à défendre mon département et mes convictions au sein de nos institutions nationales. Ma candidature s’inscrit dans une liste de large rassemblement avec des femmes et des hommes qui partagent des valeurs de solidarité et de progrès social. Combatif, je porterai avec mon équipe la voix des Gardois au Sénat. Le Gard, département de 750.000 habitants où les territoires ruraux voire très ruraux côtoient des pôles urbains, est un département d’avenir. Chacun doit pouvoir y vivre dignement, avec une égalité d’accès aux services publics."
 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess