Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Départ des cadres à Saint-Étienne : 45 depuis le début du mandat

mercredi 31 janvier 2018 à 8:49 Par Julien Corbière, France Bleu Saint-Étienne Loire

C'est la Tribune Le Progrès qui publie en une ce mercredi ce chiffre, après les départs de Lionel Saugues de la directrice de la cité du design. Aucune réponse pour l'instant de la part du maire, si ce n'est un tweet...évasif.

Gael Perdriau dans les studios de France Bleu Saint-Etienne Loire
Gael Perdriau dans les studios de France Bleu Saint-Etienne Loire © Radio France - Emeline Rochedy

Ce mercredi, le quotidien la Tribune Le Progrès fait sa une sur la situation à Saint-Étienne, Saint-Étienne Métropole et dans les autres institutions gérées par ces collectivités. Il pose la question du départ des cadres en revenant sur les nombreux départs ou démissions.

La "grande valse des cadres" ?

C'est "la grande valse des cadres" titre le journal qui a recensé ces départs et en a donc compté 45. Ils occupaient des postes stratégiques et sont "portés disparus" peut-on lire notamment. Parmi les plus bruyants départs, les derniers : celui de la directrice de la cité du design et l'adjoint au commerce Lionel Saugues qui a fait beaucoup de bruit en abandonnant dimanche soir sa délégation au commerce. La Tribune Le Progrès vient de boucler une enquête entamée il y a un an. Des proches de la première heure de Gaël Perdriau avaient commencé à quitter le navire... depuis 2014. Dans cet article, il y a tous les noms, beaucoup de personnes qui oeuvrent en coulisses, plusieurs directeurs. 

Pierre Gauttieri au centre du problème ?

La Tribune Le Progrès pose la question : est-ce à cause de la façon de travailler du maire et de son directeur de cabinet, Pierre Gauttieri ?Ancien attaché parlementaire de Paul Salen député de la Loire, il avait été recruté déjà à se poste par Michel Thiolllière, ancien maire de Saint-Étienne qui avait finalement choisi de le placer ailleurs. Il avait fait son grand retour à l'occasion de l'élection de Gaël Perdriau en 2014.

Pas de réponse officielle du maire

Sollicité par La Tribune Le Progrès, le maire LR n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet. Il n'a répondu a aucun média depuis le début de la semaine concernant le retrait de Lionel Saugues. Mais ce matin, après un réveil semble-t-il un peu douloureux, Gaël Perdriau s'est fendu d'un tweet :