Politique

Départementales 2015 : à 17h abstention très légérement en hausse au second tour en Haute-Garonne

Par Jean-Marc Perez, France Bleu Toulouse dimanche 29 mars 2015 à 16:40

FBToulouse  1 ier tour  elections depaertementales
FBToulouse 1 ier tour elections depaertementales © Radio France - alban forlot

À 17h selon les chiffres du ministère de l'Intérieur la participation était de 43.55% en Haute-Garonne contre 44.25% à la même heure il y a une semaine. À Toulouse le tassement est un peu plus important. À 16h30 la participation était de 30.03% contre 32.63% au 1er tour. À Toulouse et dans 14 autres communes du département les bureaux de vote ferment à 20h, à 18h partout ailleurs

Effet du passage à l'heure d'été ou moindre mobilisation des électeurs, toujours est il qu'à 17 h on a légérement moins voté en Haute-Garonne de dimanche qu'à la même heure lors du premier tour. Selon la préfecture à 17h, 43.55% des électeurs du département étaient allés voter contre 44.25% il y a une semaine. A Toulouse la baisse est encore plus forte avec  30.03% de participation à 16h30 contre 32.63% le 23 mars dernier.

Participation en hausse dans la région

En revanche en Midi-Pyrénées, phénomène inverse avec une participation en très légére hausse (46.54% contre 46.27%). En Haute-Garonne les bureaux de vote ferment à 18h sauf à Toulouse et 14 autre communes où l'on peut voter jusqu'à 20h.

En Haute-Garonne les 27 cantons issus du redécoupage restent à pourvoir. Dans cinq cantons (Castelginet, Cazère, Pechbonnieu, Revel et Villemur sur Tarn)  on assiste pour ce deuxième tour à des triangulaires PS-Union de la droite et du centre-FN. Dans sept cantons (Portet sur Garonne, Plaisance du Touch, Muret, Léguevin, Blagnac, Bagnères de Luchon et Auterive) les électeurs doivent trancher entre des binômes socialistes et des duos étiquettés Front national, dans quatorze cantons il s'agit d'un duel classique entre candidats PS/PRG et de la droite et du centre , enfin dans le canton de Saint-Gaudens il s'agit d'un duel entre un binôme divers gauche et un binôme PS/PRG.