Infos

Départementales 2015 : pour le PRG, "il faudra faire moins mais les missions de service public devront être maintenues"

Par Jean-Marc Perez, France Bleu Toulouse lundi 9 mars 2015 à 8:39

FBToulouse Christophe Delahaye PRG 31
FBToulouse Christophe Delahaye PRG 31 © Radio France - alban forlot

La campagne officielle pour les élections départementales des 22 et 29 mars débute ce lundi. En Haute-Garonne, 135 binômes se présentent dans les 27 cantons issus du redécoupage. Voué à disparaître, l'échelon départemental des collectivités a été "sauvé" par les Radicaux de gauche. Pourquoi ? Explications avec Christophe Delahaye le président de la fédération de Haute-Garonne du PRG.

Il est en Haute-Garonne le dernier alliè du Parti socialiste avec qui il a fait alliance pour ces élections départementales alors que les autres partris de gauche présentent leurs candidats, le Parti radical de gauche a choisi de rester dans l'actuelle majorité départementale tout comme il est finalement resté au gouvernement après que Jean-Michel Baylet, son président, a obtenu le maintien des Conseils départementaux menacés par la réforme territoriale.

Un département échelon indispensable de proximité, estime Christophe Delahaye, le patron de la fédération de Haute-Garonne du PRG. En revanche il va falloir sans doute faire moins mais mieux en concertation avec les autres collectivités. Avec la diminution drastique des dotations d'État et une dépense sociale qui ne cesse de croître "il va falloir déterminer des priorités mais les toutes les missions de service public  comme les transports scolaires ou les prestations sociales devront être assurées" , a estimé Christophe Delahaye.

FBToulouse departementales 2015 Christophe Delahaye PRG "Toutes les missions de services publiques devront être maintenues"

À LIRE AUSSI DOSSIER : les départementales en Haute-Garonne avec France Bleu ToulouseTous les candidats et les nouveaux cantons de Haute-Garonne sur notre carte interactive 

Partager sur :