Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Départementales 2021 dans le Loiret : la droite espère faire basculer le canton de Fleury-les-Aubrais

-
Par , France Bleu Orléans

France Bleu Orléans vous propose pendant l'entre deux-tours, un focus sur les enjeux politiques aux élections départementales 2021 dans le Loiret. Gros plan aujourd'hui sur le canton de Fleury-les-Aubrais, l'un des rares cantons détenus par la gauche, et que la droite espère conquérir.

Avec 7 binômes en lice au 1er tour, le canton de Fleury avait enregistré le record de candidatures pour ces élections départementales dans le Loiret
Avec 7 binômes en lice au 1er tour, le canton de Fleury avait enregistré le record de candidatures pour ces élections départementales dans le Loiret © Radio France - François Guéroult

En 2015, l'élection départementale sur le canton de Fleury-les-Aubrais s'était jouée pour 101 voix d'écart : le binôme de gauche Michel Breffy / Marie-Agnès Courroy avait devancé d'une courte tête le binôme de la droite et du centre Marie-Claude Donnat / Jean-Jacques Ratajski, , certes dans une triangulaire avec le Rassemblement National. Cette fois, le RN a été éliminé dès le 1er tour, mais le second tour pourrait être aussi serré, avec un casting en partie modifié : Grégoire Chapuis / Marie-Agnès Courroy pour la gauche, face à Marie-Claude Donnat / Anthony Domingues pour la majorité départementale.

185 voix d'écart entre les 2 binômes qualifiés pour le second tour

Serré ? Peut-être, mais le 1er tour a créé une dynamique, veut croire le socialiste Grégoire Chapuis, adjoint chargé de la sécurité à Fleury : "Nous sommes arrivés en tête sur le canton avec 27% des voix, et nous sommes en tête sur 4 des 7 communes du canton : personne ne nous attendait pas à un tel niveau, donc oui, on sent qu'il y a une dynamique. Après, il y a beaucoup d'inconnues, ne serait-ce que ce que feront les électeurs du RN" (17% des voix).

Marie-Agnès Courroy (DVG) et Grégoire Chapuis (PS), le binôme arrivé en tête au 1er tour sur le canton de Fleury
Marie-Agnès Courroy (DVG) et Grégoire Chapuis (PS), le binôme arrivé en tête au 1er tour sur le canton de Fleury © Radio France - François Guéroult

Le binôme soutenu par la majorité départementale a recueilli, lui, 24% des suffrages. Mais avec l'abstention record (68%), cela ne fait que 185 voix de retard... Et sur les 5 binômes éliminés dimanche, seul celui d'Europe Ecologie Les verts appelle à voter pour le PS, les autres ne donnent pas de consigne de vote. C'est notamment le cas du duo Thierry Leguet / Fabienne Leproux, officiellement sans étiquette mais proche de LREM, qui a recueilli16%, et que soutenait l'ancien socialiste Michel Breffy, conseiller départemental sortant. "Moi, j'ai pris ma décision, indique Michel Breffy, mais je ne la rendrai pas publique, en tout cas pour l'instant."

La partie urbaine du canton, fief historique de la gauche

Conclusion, ce second tour s'annonce très ouvert estime Marie-Claude Donnat, du binôme de la droite et du centre : "C'est difficile de se projeter, il y a tant d'incertitudes, confesse-t-elle. Notre ennemi, c'est l'abstention, c'est pourquoi nous insistons sur l'un de nos engagements : le non-cumul des mandats, qui permet d'être disponibles et donc d'avoir des allers-retours permanents avec les électeurs. C'est une façon aussi de lutter contre l'abstention", conclut celle qui fut présidente de la communauté de communes de la Forêt de 2014 à 2020, et élue à Loury pendant 25 ans.

Marie-Claude Donnat et Anthony Domingues, le binôme soutenu par la majorité départementale sur le canton de Fleury
Marie-Claude Donnat et Anthony Domingues, le binôme soutenu par la majorité départementale sur le canton de Fleury © Radio France - François Guéroult

Marie-Agnès Courroy, candidate divers gauche et conseillère départementale sortante insiste, elle, sur la nécessité de conserver une minorité au sein du Département : l'opposition ne détient que 3 cantons sur les 21 du Loiret. "C'est une question d'équilibre, explique-t-elle. J'ai toujours eu le sentiment qu'avec des idées différentes, des priorités différentes, nous avions réussi à enrichir le débat et à améliorer la politique menée par le Département, dont la majeure partie concerne l'action sociale, l'aide aux plus fragiles. Bien sûr, nous aimerions être plus nombreux au sein de cette minorité. Mais c'est bien parce qu'on a privilégié cet esprit de dialogue constructif que nous n'avons pas été inexistants lors de la mandature."

Sauf que que le canton de Fleury, pour sa partie urbaine avec Chanteau (et donc avant le redécoupage de 2015), a toujours été détenu par la gauche - si on excepte une courte parenthèse entre 1997 et 1998, avec le centriste Pierre Bauchet. Et pour Anthony Domingues candidat du binôme de la droite et du centre, "cela fait trop longtemps que le canton de Fleury ne s'inscrit pas dans la majorité départementale. Nous, quand on parle de proximité et d'efficacité, la notion d'efficacité c'est exactement cela : être dans la majorité départementale pour porter les projets structurants du canton, et le faire auprès du président et de son équipe, ce sera beaucoup plus simple." On rappelle qu'outre Fleury, le canton est désormais constitué des communes de Chanteau, Loury, Marigny-les-Usages, Rebréchien, Trainou et Vennecy.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess