Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Départementales 2021 dans le Loiret : la majorité départementale lance sa campagne

-
Par , France Bleu Orléans

A un mois du 1er tour des élections départementales, la majorité de droite et du centre dans le département du Loiret a donné le coup d'envoi de sa campagne. Avec un tacle appuyé contre les candidats du RN "qui ne connaissent ni leur canton, ni le Loiret".

Les principaux candidats soutenus par la majorité départementale
Les principaux candidats soutenus par la majorité départementale © Radio France - François Guéroult

Nous sommes à un mois du 1er tour des élections départementales (20 juin) : c'est le moment qu'a choisi la majorité départementale actuelle dans le Loiret, de tendance droite/centre, pour lancer officiellement sa campagne. Avec une photo de groupe symbolique, ce vendredi au Parc Pasteur d'Orléans. La majorité entend afficher une grande sérénité mais appelle à la vigilance contre les candidats du Rassemblement National.

"Une majorité large mais cohérente"

La majorité détient aujourd'hui 18 cantons sur 21, soit 36 élus sur 42 au conseil départemental. Autant dire qu'elle ne risque pas grand chose à l'occasion de ce renouvellement électoral... D'autant que les primaires à droite sont assez rares cette année - la division, on ne la trouve réellement que dans 3 cantons actuellement détenus par la majorité (Châlette, Gien et Orléans-4) et dans 2 cantons détenus par la gauche (Fleury-les-Aubrais et St Jean-de-Braye), si l'on n'inclut pas les candidatures soutenues par LREM, le Modem ou Agir. A St Jean-de-Braye, d'ailleurs, la majorité départementale a choisi de n'investir aucun des 2 binômes se réclamant du centre et de la droite.

Le premier défi pour la majorité est donc d'abord de conserver sa cohérence : "Avoir une majorité écrasante, ce n'est pas toujours confortable, analyse Marc Gaudet, le président du Département du Loiret. Il faut gérer cette majorité, il y a des personnalités différentes et on doit faire en sorte qu'elles travaillent bien ensemble. Bien sûr, j'espère qu'on gardera cette très forte majorité ! Et pour en assurer la cohérence, l'idée sera de fédérer tout le monde en adoptant un projet de mandature, comme nous l'avions fait en 2015 - avec d'ailleurs une belle réussite puisque 90% des projets prévus dans ce contrat ont été réalisés."

Deux tiers des sortants se représentent

Le deuxième défi est de parvenir malgré tout à se renouveler. Sur les 36 élus sortants de la majorité, ils sont 11 à ne pas se représenter. En cas de réélection, cela fera donc beaucoup de visages déjà connus, dont celui du doyen des candidats : Alain Grandpierre, 75 ans, élu du canton de Lorris depuis 2008. L'an passé, il a mis fin à 37 années d'élu municipal à la Chapelle-sur-Aveyron (dont 4 mandats en tant que maire), mais il souhaite continuer au Département. "Oui, parce que c'est passionnant, sourit-il, surtout quand on est comme moi à la commission des finances, et dans une conjoncture qui n'est pas facile en raison des baisses des dotations de l'Etat. Il faut un certain dynamisme, il faut s'investir tous les jours, et c'est pleinement ce dont j'ai envie."

Ariel Levy aux côtés de Nelly Dury : le binôme que soutient la majorité départementale sur le canton de Montargis
Ariel Levy aux côtés de Nelly Dury : le binôme que soutient la majorité départementale sur le canton de Montargis © Radio France - François Guéroult

A l'inverse, parmi les petits nouveaux, on trouve Ariel Lévy, 31 ans, candidat sur le canton de Montargis - il était jusqu'en mars élu à la mairie du XVIème arrondissement de Paris. Ce polytechnicien, encarté LR, est présenté comme l'un des nouveaux talents de la droite : "Quand on voit le travail qu'a effectué la majorité départementale lors de la mandature qui s'achève, on est impressionné, explique-t-il, et il y a beaucoup d'ambitions pour les 6 années à venir. En m'installant à St Maurice-sur-Fessard, j'ai rencontré les élus locaux, et quand on m'a fait cette proposition d'être candidat, c'est devenu pour moi une évidence de me mettre au service du territoire."

Marc Gaudet fustige les candidats hors-sol du RN

Ces ambitions pour les 6 prochaines années, Marc Gaudet les a détaillées : diminuer de 25% l'émission de gaz à effet de serre des équipements départementaux, adopter un schéma départemental cyclable avec la transformation en vélo-routes d'anciennes voies ferrées, reconstruire le collège André Malraux à St Jean-de-la-Ruelle, recruter du personnel à l'Aide sociale à l'Enfance, en finir avec les zones blanches pour la téléphonie mobile, soutenir la culture et la sauvegarde du patrimoine, etc.

"Les élus doivent être des gens de terrain et connaître leur canton", assène Marc Gaudet
"Les élus doivent être des gens de terrain et connaître leur canton", assène Marc Gaudet © Radio France - François Guéroult

Une façon aussi de tacler les candidats du Rassemblement National qui font campagne sur la sécurité, qui n'est pas une compétence du département. "Moi, je ne reçois et ne recevrai aucune directive qui viendrait du national pour me dire ce que je dois faire, ironise Marc Gaudet. Notre majorité s'appuie sur des hommes et des femmes de terrain, implantés dans leur territoire. Le RN, lui, présente des candidats qui viennent souvent d'autres départements, qui n'habitent pas le canton où ils briguent un mandat, et qui ne connaissent pas le Loiret ! Les élus doivent être des gens du terrain", conclut-il.

La liste des candidats soutenus par la majorité départementale (moyenne d'âge : 57 ans)

  • Beaugency - Jacques Mesas (67 ans, maire de Beaugency) et Ludivine Raveleau (42 ans, adjointe à Cléry St André)
  • Châlette-sur-Loing - Christophe Bouquet (46 ans, 1er adjoint à Amilly) et Farah Loiseau (48 ans, conseillère municipale de Châlette)
  • Châteauneuf-sur-Loire - Philippe Vacher (58 ans, maire de Seichebrières) et Florence Galzin (52 ans, maire de Châteauneuf) conseillers départementaux sortants
  • Courtenay - Frédéric Néraud (61 ans, conseiller municipal de Ferrières-en-Gâtinais) et Corinne Melzassard (49 ans, conseillère municipale de Château-Renard) conseillers départementaux sortants
  • La Ferté St Aubin - Christian Braux (66 ans) et Anne Gaborit (53ans, maire de Ligny-le-Ribault) conseillers départementaux sortants
  • Fleury-les-Aubrais - Anthony Domingues (28 ans, conseiller municipal de Fleury-les-Aubrais) et Marie-Claude Donnat (62 ans)
  • Gien - Michel Lechauve (67 ans, conseiller muncipal de Bonny-sur-Loire) et Nadine Quaix (64 ans, conseillère municipale de Gien) conseillers départementaux sortants
  • Lorris - Alain Grandpierre (75 ans) et Marie-Laure Beaudoin (68 ans, conseillère municipale de Coudroy) conseillers départementaux sortants
  • Malesherbes - Hervé Gaurat (54 ans, maire de Malesherbes ) et Sophie Pelhâte (60 ans, maire d’Auxy)
  • Meung-sur-Loire - Thierry Bracquemond (58 ans, maire d’Huêtre) et Pauline Martin (54 ans, maire de Meung-sur-Loire, conseillère municipale sortante)
  • Montargis - Nelly Dury (68 ans, 1ère adjointe à Montargis) et Ariel Levy (31 ans)
  • Olivet - Isabelle Lanson (55 ans, adjointe au maire de St Hilaire St Mesmin) et Hugues Saury (62 ans, sénateur) conseillers départementaux sortants
  • Orléans 1 - Jean-Pierre Gabelle (69 ans, conseiller municipal délégué d'Orléans) et Nadia Labadie (58 ans, adjointe au maire d'Orléans) conseillers départementaux sortants
  • Orléans 2 - Nathalie Kerrien (56 ans) et Jean-Paul Imbault (72 ans, adjoint au maire d'Orléans) conseillers départementaux sortants
  • Orléans 3 - Alain Touchard (70 ans, maire d'Ormes, conseiller départemental sortant) et Béatrice Barruel (63 ans, adjointe à Orléans)
  • Orléans 4 - Olivier Geffroy (49 ans, conseiller municipal à Orléans, conseiller départemental sortant) et Florence Carré (57 ans, adjointe à la mairie d’Orléans)
  • Pithiviers - Marc Gaudet (57 ans, conseiller municipal d'Ascoux) et Marianne Dubois (63 ans, députée) conseillers départementaux sortants
  • Saint-Jean-de-La-Ruelle - Kadejat Dahou (48 ans, conseillère municipale à St Jean-de-la-Ruelle) et Guillem Leroux (26 ans, conseiller municipal d'Ingré)
  • Saint-Jean-le-Blanc - Laurence Bellais (57 ans, adjointe au maire de St Denis-en-Val) et Gérard Malbo (70 ans, conseiller municipal de Sandillon) conseillers départementaux sortants
  • Sully-sur-Loire - Line Fleury (61 ans, adjointe au maire de St Brisson-sur-Loire) et Jean-Luc Riglet (58 ans, maire de Sully) conseillers départementaux sortants
Choix de la station

À venir dansDanssecondess