Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Départementales en Creuse : avant le second tour, les candidats appellent à un sursaut démocratique

-
Par , France Bleu Creuse

A l'approche du second tour des élections départementales, les candidats creusois craignent une nouvelle abstention record. A gauche comme à droite, ils multiplient en ce moment les contacts avec les électeurs pour tenter de les convaincre d'aller voter.

Bureau de vote (illustration)
Bureau de vote (illustration) © Radio France - Noémie Guillotin

Après un premier tour marqué par un taux d'abstention record, les candidats creusois aux élections départementales se démènent pour tenter d'inverser la tendance. Dimanche 20 juin, à peine 40% des Creusois sont allés aux urnes. Tous les partis regrettent ce manque d'intérêt des citoyens. Alors que douze cantons Creusois vont devoir organiser un second tour, dimanche 27 juin, les candidats essaient donc de convaincre les récalcitrants de se rendre aux urnes. 

Pour la gauche, "cinq points de plus peuvent changer la donne"

"On ne peut pas se satisfaire de cette participation à une élection locale", tranche Jean-Luc Léger, le chef de file de la gauche unie aux départementales. "Les électeurs nous ont envoyé un signal en ne venant pas. C'est un signal d'alerte. Il faut se préoccuper encore plus de leurs problèmes du quotidien", indique-t-il au cours d'une conférence de presse, ce mercredi 23 juin. 

Une hausse de la participation apporterait une plus grande légitimité aux candidats élus, quelque soit leur couleur politique. Par ailleurs, après le premier tour, la gauche arrivait en tête dans six cantons sur quinze. Attirer de nouveaux électeurs dans les urnes est donc son meilleur espoir de faire basculer le scrutin. Jean-Luc Léger a fait les comptes : "S'il y a 5% de participation en plus, le résultat peut complètement changer", assure-t-il. 

Pour créer ce sursaut démocratique, Jean-Luc Léger martèle les propositions de la gauche unie, qu'il estime mal comprises. Elles promettent notamment :

  • un revenu minimum pour les jeunes
  • un plan d'urgence social pour aider rapidement les personnes frappées par la crise
  • Elle propose également une démocratie plus participative. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour la droite : "On ne souhaite qu'une chose, plus de monde dans les bureaux de vote"

Pour Valérie Simonet, la présidente sortante, un sursaut des électeurs "c'est tout ce qu'on peut souhaiter. "Je ne suis pas vraiment surprise par ces chiffres de l'abstention", indique la chef de file de la droite. Pour l'expliquer, elle évoque la crise sanitaire, et le mécontentement lié aux décisions nationales qui a pu se manifester notamment lors de la crise des gilets jaunes. 

Valérie Simonet n'y voit pas pour autant un désaveux vis-à-vis de son propre mandat. "Nous avons fait un travail acharné pour la Creuse, les électeurs le savent", estime-t-elle, alors que trois binômes de droite, dont le sien, ont été élus dès le premier tour en Creuse. 

Pendant l'entre-deux-tours, les candidats de droite ont multiplié les contacts avec les citoyens à travers des opérations de tractage, du porte-à-porte et des messages sur les réseaux sociaux. 

Ils veulent convaincre les électeurs de les laisser poursuivre le travail entamé il y a 6 ans, notamment pour : 

  • promouvoir l'accueil de nouvelles populations en Creuse
  • améliorer l'accompagnement à domicile des Creusois âgés
  • favoriser l'inclusion des personnes en situation de handicap par le biais de l'emploi

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess