Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Départementales dans l'Yonne : Patrick Gendraud "désolé de voir un taux d'abstention aussi fort"

Par

Dans l'Yonne l'abstention atteint 64.88% pour ce premier tour des élections départementales, c'est 16 points de plus qu'en 2015. Patrick Gendraud (LR) le président sortant du département de l'Yonne se désole d'un tel taux d’abstention et cherche à comprendre.

Comme partout dans l'Yonne, la Salle Vaulabelle à Auxerre, qui accueillait trois bureaux de vote pour ces élections départementales et régionales n'a pas échappé à l’abstention Comme partout dans l'Yonne, la Salle Vaulabelle à Auxerre, qui accueillait trois bureaux de vote pour ces élections départementales et régionales n'a pas échappé à l’abstention
Comme partout dans l'Yonne, la Salle Vaulabelle à Auxerre, qui accueillait trois bureaux de vote pour ces élections départementales et régionales n'a pas échappé à l’abstention © Radio France - Nicolas Fillon

Ce dimanche plus de 235 000 électeurs étaient appelés aux urnes dans l'Yonne pour renouveler le conseil régional, mais aussi le conseil départemental. Pour le scrutin départemental, dans l'Yonne, le taux d'abstention atteint 64,88%, soit 16 points de plus qu'en 2015.  

Publicité
Logo France Bleu

Aucun conseiller n'a été élu lors de ce premier tour de scrutin . Par ailleurs il n'y aura que des duels pour le second tour des élections départementales dimanche prochain, le 27 juin. Tous les candidats soutenus par la majorité départementale (18 binôme sur 21 cantons) sont qualifiés pour le second tour.

"On est toujours sur cette crise, sur cette pandémie donc avec des conditions qui sont particulières" - Patrick Gendraud 

Pour autant le président sortant du département, Patrick Gendraud (LR) est inquiet et cherche des explications à cette abstention record. "Il y a les élections municipales qui n'ont pas encore été digérées. On est toujours sur cette crise, sur cette pandémie donc avec des conditions qui sont particulières" explique le président de la majorité sortante. "C'est aussi un vote de colère, un vote de désaveu." 

"C'est aussi un vote de colère, un vote de désaveu" - Patrick Gendraud  

Il pointe également du doigt le manque de communication autour des élections départementales, plus largement autour du département et des compétences de celui-ci : _"Moi j'ai vu moult citoyens, enfin ils me connaissent, mais qui ne savaient pas à quoi servait le département, vous voyez on ne communique peut être pas suffisamment" r_econnaît Patrick Gendraud qui y voit aussi un signal, un message : "c'est aussi un vote de colère, un vote de désaveu. Je suis désolé de voir un taux d'abstention aussi fort" confie Patrick Gendraud qui ajoute "nous sommes dans un pays démocratique, on a la chance de pouvoir s'exprimer et c'est dommage que les gens ne viennent pas voter."

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu