Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Abstention : "Même mes enfants ne savaient pas qu'il y avait deux élections" déplore Bernard Buis, élu drômois

C'est une exception dans la Drôme et même au niveau national : Bernard Buis, sénateur LREM a été réélu dans son canton dès le 1er tour des départementales, ce dimanche. Selon lui, l'énorme abstention qui a marqué ce double scrutin, départemental et régional, est le fruit d'un manque d'éducation.

Bernard Buis, sénateur LREM a été réélu conseiller départemental dès le premier tour, il faut figure d'exception dans la Drôme.
Bernard Buis, sénateur LREM a été réélu conseiller départemental dès le premier tour, il faut figure d'exception dans la Drôme. © Radio France - Florence Gotschaux

Bernard Buis est une exception. Il est le seul candidat de Drôme et d'Ardèche à avoir été élu dès le premier tour des élections départementales, ce dimanche soir. Mais pour autant, cette élection n'est pas une surprise pour le sénateur LREM de la Drôme ! "Je suis très fier d'être élu dès le 1er tour et c'est quelque chose que je voulais faire. On avait été élu il y a six ans sur ce grand canton du Diois [Bernard Buis et Martine Charmet NDLR], mais nous avons fait campagne, pas pendant quelques semaines, mais pendant six ans ! Nous avons labouré le terrain et été les facilitateurs sur le territoire" a-t-il déclaré ce lundi matin, lors de son interview sur France Bleu Drôme Ardèche.

"J'ai été fasciné de voir, y compris chez mes enfants, qu'ils ne savaient pas qu'il y avait deux élections le même jour !" - Bernard Buis

L'abstention a été massive dans la Drôme et même historiquement faible au niveau national. Le nombre de votants oscille entre 29% (cantons de Bourg-de-Péage et Montélimar 1) et jusqu'à 46% dans le Diois, le canton de Bernard Buis. Pour autant, il se dit déçu. "Je crois qu'on a peut-être trop éloigné les politiques de nos concitoyens [...], il faut qu'on travaille dans nos écoles et au niveau de l'éducation. Moi, j'ai été fasciné de voir, y compris chez mes enfants, qu'ils ne savaient pas qu'il y avait deux élections le même jour ! Mes propres enfants savaient qu'on votait pour les élections départementales parce que je suis candidat. Je n'aurais pas été candidat, je ne suis pas sûr qu'ils soient allé voter. Ils ont découvert le scrutin des régionales en arrivant au bureau de vote" a-t-il regretté.

"J'ai un peu la nostalgie des anciens cantons, après le maire, on était très connus ! Aujourd'hui, avec l'éloignement qu'on a pu constater avec les nouveaux découpages, c'est moins facile d'avoir ce travail de proximité. Les citoyens ne nous connaissent plus et ne connaissent pas forcément le rôle du département" déplore-t-il. 

Le deuxième tour des élections départementales aura lieu le dimanche 27 juin prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess