Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Départementales dans les Landes : la gauche consolide, Couleurs Landes sauve les meubles, LR s'effondre

-
Par , France Bleu Gascogne

L'union de la gauche, menée par le président sortant socialiste Xavier Fortinon, a viré largement en tête au premier tour des élections départementales dans les Landes. Au second tour, dans 13 cantons sur 15, les candidats de la gauche affronteront ceux de Couleurs Landes, menés par Mathieu Ara.

Xavier Fortinon, président socialiste du conseil départemental des Landes, est en position de force pour le second tour
Xavier Fortinon, président socialiste du conseil départemental des Landes, est en position de force pour le second tour © Radio France - Renaud Biondi-Maugey

La gauche arrive largement en tête des élections départementales dans les Landes lors de ce premier tour, organisé ce dimanche 20 juin. L'union de la gauche, menée par Xavier Fortinon, le président socialiste sortant, arrive en tête dans 12 cantons landais sur 15. Au second tour, dimanche prochain, les électeurs auront le choix la plupart du temps entre les candidats de l'union de la gauche et ceux de Couleurs Landes, en mesure de se maintenir dans 13 cantons sur 15. Les candidats Les Républicains, de leur côté, présents au premier tour dans sept cantons dans les Landes, pourront se maintenir au second tour dans un seul canton, celui des Grands Lacs. Les candidats du Rassemblement National sont tous éliminés au premier tour, comme ceux de la France Insoumise, d'Europe Ecologie - les Verts et de DINA. 

Au second tour des départementales dans les Landes, dimanche prochain, il n'y aura aucune triangulaire. Il s'agira du duel dans 14 cantons sur 15. Dans le 15e, le canton Pays Morcenais Tarusate, les électeurs ne voteront pas pour les départementales, puisque les candidats, ceux de l'union de la gauche, ont été élus dès le premier tour. 

Xavier Fortinon en position de force pour le second tour

Les candidats de l'union de la gauche ont obtenu des scores souvent très élevés lors de ce premier tour des élections départementales, dépassant même les 50 % dans 6 cantons sur 15. Le pourcentage le plus élevé est obtenu par Paul Carrère et Dominique Degos dans le canton Pays Morcenais Tarusate avec 71.03 % des voix (et 27.7 % des inscrits). Ils sont élus dès le premier tour. Ce sont les seuls candidats élus dès le premier tour dans les Landes. 

D'autres candidats de gauche ayant obtenu plus de 50 % des suffrages exprimés ne sont pas élus dès le premier tour, parce qu'il fallait réunir également 25 % des inscrits, une condition qu'ils ne remplissent pas en raison de la faible participation. C'est le cas, dans le canton Haute Lande Armagnac, de Dominique Coutière et Magali Valiorgue. Ils ont obtenu 62.38 % des suffrages exprimés dès le premier, mais seulement 24.45 % des inscrits : ils devront donc participer à un second tour. Même scénario dans le canton Chalosse Tursan pour Monique Lubin et Olivier Martinez : ils obtiennent 50.76 % des voix (et 23.84 % des inscrits). Dans le canton Coteau de Chalosse, Christine Fournadet et Didier Gaugeacq ont réuni 52.40 % des suffrages exprimés (et 23.55 % des inscrits). Dans le canton Orthe et Arrigans, Damien Delavoie et Rachel Durquety sont largement en tête avec 56.41 % des voix (et 21.49 % des inscrits). Même cas de figure dans le canton du Seignanx : Eva Belin et Jean-Marc Lespade, avec 52.13 % des voix (et 17.54 % des inscrits) sont contraints à un second tour. 

Sans obtenir les 50% au premier tour, d'autres candidats de l'union de la gauche sont en très bonne position pour le second tour. C'est le cas de Boris Vallaud et Agathe Bourretère dans le canton Adour Armagnac : ils obtiennent 44.32 % des voix, loin devant les candidats suivants, ceux de Couleurs Landes, crédités de 24.42 %. Le député socialiste Boris Vallaud semble donc en mesure de faire basculer ce canton, actuellement détenu par Couleurs Landes. 

Xavier Fortinon, de son côté, est en tête dans son canton Côte d'Argent. Avec sa binôme Muriel Lagorce, ils obtiennent 44.16 % des voix, soit près de 10 points de plus que les candidats de Couleurs Landes, Philippe Mouhel et Katia Amestoy, qu'ils affronteront au second tour. "Je suis assez satisfait du résultat, à titre personnel, car ce n'était pas écrit d'avance, a réagi le président du département sur France Bleu Gascogne. Le challenge à relever était important."

Couleurs Landes se maintient dans 13 cantons sur 15

Les candidats d'opposition Couleurs Landes, soutenus par LREM et le Modem, qui étaient présents dans 14 cantons sur 15 lors du premier tour, sont en mesure de se maintenir dans 13 cantons pour le second tour. Mathieu Ara, le chef de file de Couleurs Landes, a gagné son duel avec les candidats LR dans les deux cantons de Mont-de-Marsan, où ces derniers sont éliminés. Au second tour, Couleurs Landes sera opposé aux candidats de la gauche dans 12 cantons. Et dans un autre, celui des Grands Lacs, il s'agira d'un duel entre les candidats de Couleurs Landes Hélène Larrezet et Christophe Labruyère (arrivés en tête avec 34.61 %) et ceux des Républicains Alain Dudon et Patricia Cassagne (21.69 % des voix au premier tour). 

Pour devenir majoritaire au conseil départemental, l'équation semble néanmoins très difficile pour Couleurs Landes. Le groupe détient 5 cantons sur 15 dans le conseil départemental sortant : il doit donc en gagner trois (à condition de ne pas en perdre) pour devenir majoritaire. Or, au vu des résultats du premier tour, Couleurs Landes est bien placé pour faire basculer en sa faveur un seul canton, celui de Dax 2, où le maire Julien Dubois et sa binôme Martine Dedieu, soutenus par Couleurs Landes, sont arrivés en tête avec 46.71 % au premier tour. 

Déroute pour Les Républicains

Le parti Les Républicains, qui a décidé, contrairement à 2015, de se désolidariser de Couleurs Landes et de présenter des candidats sous ses propres couleurs, n'a pas gagné son pari. Les candidats des Républicains sont éliminés dans 6 cantons sur les 7 où ils étaient présents. Dans le canton Adour Armagnac, les candidats LR arrivent en 4e position, ils sont 3e dans le canton Chalosse Tursan, 5e dans le canton Marensin Sud. Ils sont également éliminés à Mont-de-Marsan, malgré le soutien du maire Charles Dayot. Dans le canton Mont-de-Marsan 1, Marie-Christine Bourdieu et Gilles Chauvin sont 3e avec 17.01 % des voix. Dans le canton Mont-de-Marsan 2, René Dupré et Nathalie Gass sont 4e avec 11.91 % des voix. 

Les seuls candidats LR à se maintenir au second tour sont Alain Dudon et Patricia Cassagne dans le canton Grands Lacs. Avec 21.69 % des voix, ils sont deuxièmes, derrière les candidats de Couleurs Landes, Hélène Larrezet et Christophe Labruyère, arrivés en tête avec 34.61 %. 

Le Rassemblement national éliminé dans tous les cantons

Le Rassemblement national, présent dans 10 cantons sur 15 dans les Landes, ne participera à aucun second tour, contrairement à 2015 où le parti avait pu se maintenir dans le canton des Grands Lacs, sans toutefois pouvoir obtenir d'élus au final. 

Les scores du RN lors de ce premier tour dans les Landes vont de 13.18 % dans le canton Côte d'Argent à 19.38 % dans le canton Grands Lacs. 

La Rassemblement National a notamment été affaibli par les divisions, à la droite de la droite. L'ex-numéro 1 du FN dans les Landes, Christophe Bardin, a en effet présenté des candidats dans 6 cantons, sous l'étiquette DINA, Droites indépendantes Nationales. DINA réalise des scores allant de 1.6 % à 5.26 %, sauf dans le canton Haute Lande Armagnac où le parti obtient 16.43 % des voix (il n'y avait pas de candidats RN dans ce canton). 

Les Verts et LFI également éliminés

Europe Ecologie les Verts, présents dans 5 cantons sur 15 et LFI, présents dans 6 cantons, sont également éliminés du premier tour. Europe Ecologie les Verts obtient des résultats allant de 8 %  à 14,75 % dans les cantons où le parti présentait des candidats. LFI, de son côté, obtient de 5 à 8 % en fonction des cantons où ses candidats étaient présents. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess