Politique

Départementales dans les Pyrénées-Atlantiques : un classique gauche-droite au second tour

France Bleu Pays Basque lundi 23 mars 2015 à 17:31 Mis à jour le lundi 23 mars 2015 à 18:11

Les Pyrénées-Atlantiques à l'issue du premier tour, les couleurs indiquent la formation arrivée en tête.
Les Pyrénées-Atlantiques à l'issue du premier tour, les couleurs indiquent la formation arrivée en tête. © Radio France

Le premier tour des départementales dans les Pyrénées-Atlantiques se solde par un affrontement gauche-droite, assez loin de la poussée du FN annoncée parfois. Seule une triangulaire est possible à Oloron-Sainte-Marie.

Les commentaires s'étaient beaucoup focalisés sur les exceptions avec le Front national. Au final, seule une triangulaire est possible à Oloron-Sainte-Marie. Pour le second tour, le débat se recentre sur un classique gauche-droite : l'alliance UMP-UDI contre le PS dans 20 cantons sur 27.

Le PS qui résiste à première vue

Les socialistes concluent brillamment le premier tour, surtout si l'on se souvient des projections des sondages qui donnaient un PS à l'agonie. Dans le détail néanmoins, si le premier tour semble montrer des sortants socialistes qui résistent, il pourrait bien cacher une bérézina au second tour.

Dans les 15 cantons béarnais, les binômes socialistes n'ont peu ou pas de réserve de voix à aller chercher du côté d'Europe Écologie-Les Verts ou du Front de gauche. Ceux-ci font de bons résultats, mais ils ont passé la campagne à dénoncer la politique du PS. Dans ces conditions, le report est loin d'être automatique.

Des socialistes en difficulté

Au Pays Basque, c'est plus plus compliqué encore, le PS n'est plus présent que dans cinq cantons sur 12. En tout, ce sont huit ballotages favorables sur 27 cantons sur lesquels les socialistes peuvent compter. L'objectif de la majorité absolue dans le futur Conseil départemental ressemble pour le PS à un tout petit point… bien loin sur l'horizon.

L'objectif du PS sera d'autant plus difficile à atteindre que les abertzale de gauche, EH-Bai, laissent le PS en dehors du second tour. Dans cinq cantons du Pays Basque, c’est bien EH-Bai qui devient l’alternance à gauche et se présente contre les candidats UMP-UDI. À noter aussi un duel inédit Front national–EH-Bai sur le canton de Nive-Adour.

À LIRE AUSSIDOSSIER : les élections départementales avec France Bleu Pays BasqueCARTE : les résultats du premier tour des départementales dans les Pyrénées-Atlantiques

Départementales dans les Pyrénées-Atlantiques : un classique gauche-droite, UMP-UDI contre le PS, dans 20 cantons sur 27