Politique

Départementales en Dordogne : qui pour succéder à Bernard Cazeau à Ribérac ?

Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord jeudi 19 mars 2015 à 16:27

Le canton de Ribérac
Le canton de Ribérac © Radio France

Qui succédera à Bernard Cazeau dans le canton de Ribérac ? C'est la grande question. Bernard Cazeau, président du Conseil général y était élu... depuis près de 40 ans. Une page se tourne donc. Le PS parie sur un autre conseiller général sortant. Et l'UMP sur le tout nouveau maire de Ribérac, l'UMP Patrice Favard.

Gros plan sur le canton de Ribérac ; 14.600 habitants et 35 communes, de Champagne et Fontaine au nord à La Jemaye au sud.

Reportage à Ribérac

Un canton ô combien symbolique puisque le nouveau découpage unit le canton de Verteillac détenu par le socialiste Didier Bazinet à celui de Ribérac. Le canton détenu depuis 39 ans par Bernard Cazeau, le président sortant PS du Conseil général.

Didier Bazinet et Nicole Gervaise, candidats socialistes - Radio France
Didier Bazinet et Nicole Gervaise, candidats socialistes © Radio France
Bernard Cazeau quitte donc son poste, ce qui aiguise les appétits . Le Parti socialiste espère bien garder ce canton hautement symbolique pour lui. C'est presque une question d'honneur. Pour cela la majorité départementale compte sur un agriculteur, Didier Bazinet, conseiller général sortant de Verteillac. Mais aussi sur sa binôme Nicole Gervaise, l'ancienne suppléante de Bernard Cazeau.

"On a un projet, on s'appuie sur un bilan, la succession de Bernard Cazeau devrait se faire naturellement." — Didier Bazinet

Seulement voilà, cette fois-ci, il y a en face, Patrice Favard. Le tout nouveau maire de Ribérac. Le candidat UMP sait qu'il devra faire voter pour lui des électeurs traditionnels de Bernard Cazeau pour l'emporter.

Pascale Martin (au centre) et son binôme Christophe Lasnier, pour le Front de Gauche - Radio France
Pascale Martin (au centre) et son binôme Christophe Lasnier, pour le Front de Gauche © Radio France
Alors, il lui rend hommage, tout en rappelant son bilan après un an à la mairie.

"Quand le travail est bien fait, il faut le reconnaître... Donc l'hommage est légitime... Mais j'espère que les électeurs verront qu'on a baissé les impôts à Ribérac." — Patrice Favard

L'arbitre du premier tour, ce sera la Front national, ou plutôt son score. Le FN représenté par deux bergeracois, Alexandra Martinet et Eric Villemagne qui explique ne pas être étranger au canton car il aime "venir y chasser" . Il insiste sur la "gabegie des finances publiques et le mépris des politiques pour les habitants des territoires ruraux".

Eric Villemagne, le candidat du Front National - Radio France
Eric Villemagne, le candidat du Front National © Radio France
Enfin le PS devra surveiller de près le score du Front de gauche au premier tour représenté par deux personnalités locales de la société civile : la militante féministe Pascale Martin et son binôme Christophe Lasnier . Ils espèrent bien incarner le renouveau.

Patrice Favard, candidat UMP - Radio France
Patrice Favard, candidat UMP © Radio France
Les précédents scrutins ont globalement tourné à l'avantage de la gauche sur les communes du canton. Reste à savoir si le contexte national et l'abstention viendront changer la donne.

À LIRE AUSSI ► DOSSIER : suivez la campagne des départementales en Dordogne avec France Bleu Périgord ► CARTE - Élections départementales : 184 candidats dans les 25 cantons de Dordogne

Partager sur :