Politique

Départementales en Gironde : Jean-Luc Gleyze prochain président si la gauche s'impose

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde jeudi 26 mars 2015 à 17:25

Le maire de Captieux Jean-Luc Gleyse bientôt à la tête de l'exécutif départemental ?
Le maire de Captieux Jean-Luc Gleyse bientôt à la tête de l'exécutif départemental ? © captieux.fr

Philippe Madrelle avait annoncé dès dimanche dernier que la Gironde resterait à gauche. Si cela se confirme à l'issue du deuxième tour, c'est le maire de Captieux Jean-Luc Gleyze qui lui succédera à la tête du conseil général.

France Bleu Gironde : Vous tenez donc votre successeur ?

Philippe Madrelle : Les résultats des élections départementales dimanche dernier ont mis la gauche en position d’élection et notamment le parti socialiste. Etant donné qu’il n’y aura pas à mon avis de changement au 2ème tour, naturellement maintenant on parle de la présidence. J’avais désigné deux jeunes porte-paroles : Christine Bost et Jean-Luc Gleyze. Un accord est intervenu et Christine Bost a proposé à Jean-Luc Gleyze, si nous sommes élus bien sûr, de prendre la présidence du conseil général. Elle serait première vice-présidente en charge de la politique des territoires.

On disait pourtant que vous penchiez plutôt vert Christine Bost…

Vous ne pouvez jamais empêcher les rumeurs et les bruits de couloir. J’ai lu des choses et c’est bien que les gens gambergent un peu. Pour moi le binôme c’était Christine Bost et Jean-Luc Gleyze. Les deux se sont mis d’accord très facilement. Ca a été un accord qui s’est fait sans problème.

Il est important que le président reste ancré dans la ruralité ?

La candidature de Christine Bost ne posait pas de problèmes car elle est dans la même configuration que moi avec un canton où il y a autant de communes dans la métropole que dans la ruralité. Mais Jean-Luc Gleyze est effectivement dans la ruralité. C’est un accord parfait. Et puis vous savez, Christine Bost a fait cette proposition car elle est très attachée à la mairie d’Eysines. Elle a considéré qu’étant élue il y a un an à peine, son devoir était de rester maire auprès de ses concitoyens.

À LIRE AUSSI ► Notre dossier "Les élections départementales en Gironde" 

Philippe Madrelle : "Jean-Luc Gleyze et Christine Bost, c'est le binôme parfait"