Politique

Départementales en Gironde : la gauche sereine, le FN en embuscade

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde mercredi 25 mars 2015 à 15:50 Mis à jour le mercredi 25 mars 2015 à 16:30

Le débat des Départementales ce jeudi sur France Bleu Gironde
Le débat des Départementales ce jeudi sur France Bleu Gironde © Radio France

A trois jours du second tour des élections départementales, les chefs de file des partis politiques sont en débat ce jeudi matin sur France Bleu Gironde (8h à 9h). En Gironde, la situation semble favorable à la gauche alors que le FN est encore présent dans 14 des 33 cantons.

Le débat de l'entre-deux-tours des élections départementales se déroule sur France Bleu Gironde ce jeudi matin entre 8h et 9h. Les trois responsables des partis en lice pour le second tour dimanche vont s'expliquer : Christine Bost pour le PS et ses alliés, Yves d'Amécourt pour l'UMP et le centre, Jacques Colombier pour le Front national. A l'issue du 1er tour, le président sortant socialiste Philippe Madrelle a déjà crié victoire. Faut-il lui donner raison ?

La gauche en position de force

On peut penser que celui qui arpente tous les cantons de Gironde depuis plus de 40 ans et qui a vécu de nombreux scrutins départementaux sait de quoi il parle. Même si le redécoupage des cantons rend plus difficile la lecture du 1er tour, la gauche semble en mesure de conserver la majorité dimanche soir. Le PS et ses alliés sont arrivés en tête dans 17 cantons. Il leur faudra garder ces positions pour conserver la présidence. Il faut bien reconnaître que la partie est également jouable sur plusieurs autres cantons où les réserves de voix sont beaucoup plus évidentes à gauche qu'à droite. C'est le cas par exemple sur Bordeaux 1, Bordeaux 4, sur Libourne ou sur Coutras. Sans vouloir fanfaronner, plusieurs responsables du PS tablent même dimanche soir sur une confortable victoire avec 23 ou 24 cantons sur les 33 de la Gironde.

Le Front national veut faire son entrée au Département

Parmi les incertitudes, il y a quand même le Front National. Il est encore en course dans 14 cantons sur 33. Il est même arrivé en tête dans 3 cantons dimanche soir : dans le Nord Médoc, à Libourne et à Coutras. Y aura-t-il un effet d'entraînement ? C'est possible. Et l'avance prise dans le Nord-Médoc, 16 points, peut permettre au Front National de l'emporter. C'est d'ailleurs le seul canton où se contitue un front républicain face au FN. Les candidats UMP ont appelé à voter pour le binôme socialiste. Ailleurs, le PS et l'union de la droite et du centre veulent jouer leur carte jusqu'au bout dans les 9 triangulaires, au risque de s'exposer à une mauvaise surprise pour eux.

À LIRE AUSSI ► Notre dossier "Les élections départementales en Gironde"