Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Départementales en Haute-Saône : le président sortant présente sa liste et son programme

-
Par , France Bleu Besançon

Il attendait pour annoncer sa candidature, c'est chose faite. Yves Krattinger, le président sortant du conseil départemental de la Haute-Saône, présente la liste des binômes qui l'accompagnent. Une politique de gauche, sans affiliation au aucun parti, mais destinée "aux gens".

Yves Krattinger, président sortant du conseil départemental de Haute-Saône présente les membres de sa liste "unis pour l'avenir de la Haute-Saône"
Yves Krattinger, président sortant du conseil départemental de Haute-Saône présente les membres de sa liste "unis pour l'avenir de la Haute-Saône" © Radio France - Jean-François Fernandez

On savait depuis la clôture des dépôts de candidature qu'Yves Krattinger se représentait. Mais le président sortant du conseil départemental de Haute-Saône ne voulait pas s'exprimer avant de présenter officiellement sa liste « Unis pour l'avenir de la Haute-Saône », ce qu'il a fait ce mercredi 12 mai 2021.

Yves Krattinger va mieux

Déjà, avant toute chose, Yves Krattinger va mieux, il avait fait un petit AVC le 3 mai. Ses médecins lui ont demandé de reprendre doucement, ce qu'il fait. "Je signe des parapheurs, ce n'est pas fatigant" explique-t-il. Yves Krattinger, qui se lance doucement jusqu'à fin mai dans la campagne pour les élections départementales des 20 et 27 juin, précise : "La campagne sera plus pêchue en juin"

Un bilan de 6 ans

Quand on est sortant, on peut mettre en avant un bilan, et être jugé sur ce que l'on a fait. Yves Krattinger, avec les élus de l'exécutif départemental et les personnes de tous les services, estime ne pas avoir à rougir du travail accompli, bien au contraire. 

La première chose que met en avant Yves Krattigner ce sont "les gens".

Pour le président sortant, la politique menée par le département depuis six ans a été avant tout axée en direction des Haut-Saônois. Yves Krattinger se plaît à dire que le département accompagne les gens de la PMI jusqu'à l'EHPAD, soit toute une vie.

Cela commence par les enfants placés, la plus grosse dépense du département. Cela se poursuit par les contrats des jeunes majeurs, ce qui n'existe pas partout en France. Ajoutons à cela les personnes handicapées, les personnes âgées, l'habitat, le logement. La politique menée par le département est avant tout destinée à ses habitants. 

Il faut s'adresser aux gens, il n'y a ni droite ni gauche, les gens ont des problèmes, il faut les accompagner et les aider à trouver des solutions"

"Les gens" que l'on retrouve dans le programme de "Unis pour l'avenir de la Haute-Saône". Par exemple, la poursuite de l'ouverture des collèges au public, ou encore l'aide pour l'inclusion numérique afin que les Haut-Saônois puissent s'en sortir s'ils ne maîtrisent pas l'informatique.

"Agir au niveau du département c'est être pleinement dans la vie des gens et surtout assurer un appui à ceux qui en ont le plus besoin. On le sait, il y a beaucoup d'inégalités dans notre société, et nous ne devons jamais oublier les plus humbles. Le spectacle très politicien auquel on assiste sur certains médias (je ne veux pas jeter la pierre à tous les médias) ne fait que couper le monde politique des habitants. Pour moi, il faut revenir au plus près des gens et tenir un discours de vérité avec respect, en ne promettant jamais des choses qu'on ne peut pas faire et en faisant en sorte que tout ce qu'on m'a dit, on le fasse".

Yves Krattinger présente les membres de sa liste "unis pour l'avenir de la Haute-Saône". A  gauche Claudy Chavelot-Duban, à droite Isabelle Arnoud
Yves Krattinger présente les membres de sa liste "unis pour l'avenir de la Haute-Saône". A gauche Claudy Chavelot-Duban, à droite Isabelle Arnoud © Radio France - Jean-François Fernandez

La Haute-Saône, la course en tête

"Quand on a lancé la projet de la Planche des Belles Filles, il n'y avait pas grand monde pour y croire" explique Yves Krattinger, en huit ans le Tour de France est venu cinq fois en Haute-Saône, partout en France on connait La Planche des Belles Filles grâce au Tour de France, et du coup on connait la Haute-Saône. En quelques années, l'image de ce département a changé.

Yves Krattinger estime que les Haut-Saônois avaient du mal à mettre en avant leur département...

"Il faut qu'ils soient fiers de leur territoire, ils ont un beau territoire, il est magnifique ce territoire, il s'y fait de belles choses, il y a de belles entreprises et de belles productions agricoles". 

"Le vecteur que j'ai trouvé c'était quand même le Tour de France, et là ils se sont progressivement réveillés en disant que c'est bien chez nous, sur les écrans, c'est magnifique, il y a  beaucoup de choses chez nous et ils commencent à en causer de façon positive. J'ai vraiment ressenti beaucoup de bonheur à constater ça. Et donc dans l'avenir, on doit poursuivre sur ce chemin là, mais sans arrogance. La Haute-Saône, c'est pas les meilleurs. C'est un département qui se bat à égalité avec les autres et qui fait le mieux possible au service de ses habitants".

"Unis pour l'avenir de la Haute-Saône" présente des binômes de candidats sur 15 des 17 cantons du département. Pas de candidats sur Vesoul-1 et Vesoul-2. Yves Krattinger explique que personne n'est venu lui demander de se présenter avec lui sur Vesoul, il n'a donc pas cherché à imposer du monde. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess