Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Départementales : en Haute-Saône le RN vise la présidence

-
Par , France Bleu Besançon

En Haute-Saône le Rassemblement National présente des binômes de candidats dans tous les cantons. C'est la première élection locale en Haute-Saône où le RN présente des candidats partout. Le délégué départemental RN vise la présidence lors de cette élection des 20 et 27 juin.

Antoine Villedieu, délégué départemental du Rassemblent National en Haute-Saône.
Antoine Villedieu, délégué départemental du Rassemblent National en Haute-Saône. - RN70

Et si le rassemblement national jouait l'arbitre dans la guerre droite gauche aux élections départementales en Haute-Saône?

Les ténors ont d'ors déjà annoncé leur volonté de prendre ou conserver la département. Alain Joyandet qui se présente sur Vesoul-1 vise la présidence, Yves Krattinger qui se représente sur le canton de Rioz compte bien conserver la présidence du département.

Des candidats sur tous les cantons

C'est la première élection locale en Haute-Saône où le parti de Marine Le Pen présente des candidats partout. Antoine Villedieu explique que ces candidats en binôme, issus de la société civile, représentent bien les Haut-Saônois et leurs préoccupations : "On a des candidatures avec des gens qui ont déjà une certaine expérience politique, on a des gens issus de la société civile. On a un médecin expert, on a des chefs d'entreprises, on a des fonctionnaires, on a du personnel médical, du personnel incendie qui dépend du SDIS. Donc, on a vraiment des profils aujourd'hui qui ont une réelle technicité dans certains domaines et qui pourront apporter, si demain on remporte le département, une réelle plus value et quelque chose de complet sur le plan stratégique"

L'alternative à la division droite gauche

Le RN le sait, et les premières semaines de campagne au niveau national le démontrent, il y a des divisions entre partis. Selon les régions ou départements, les guéguerres d'alliances, ou les rivalités entre partis pourraient bien, comme lors de précédents scrutins, être favorables au parti de Marine Le Pen.

Antoine Villedieu précise : "On est un parti où il n'y a pas de division. On a une fédération en Haute-Saône, où on est très soudés et on va tous dans le même sens. Aujourd'hui, les gens ont besoin de repères et nous, on peut leur apporter ça".

Le choix RN dans les urnes pour une élection locale

Depuis des années, à chaque scrutin, le Rassemblement National obtient de bons scores sur le département de la Haute-Saône, c'est le cas pour chaque élection avec un enjeu national, régional ou Européen. Selon les communes, les voix RN dépassent les 50%.

Cette élection départementale est la première élection locale où les électeurs, qui sur ce département votent largement RN, vont avoir à leur disposition un bulletin RN. 

J'aimerais juste rappeler qu'en 2015, le rassemblement national, c'était quand même le premier parti de Haute-Saône. En 2021, on reste le premier parti de Haute-Saône avec des candidats partout" Antoine Villedieu.

Comme au niveau national pour les prochaines présidentielles, le Rassemblement National pourrait bien être au second tour de cette élection locale en Haute-Saône, sans forcement passer par une triangulaire.

Antoine Villedieu, le délégué départemental du Rassemblent National en Haute-Saône, candidat sur Lure-2, vise la présidence et veut y croire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess