Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Départementales en Haute-Vienne : le Rassemblement National présente moins de candidats par rapport à 2015

-
Par , France Bleu Limousin

Uni derrière Albin Freychet, le Rassemblement national n'a pas réussi à rassembler le même nombre de candidats par rapport à 2015. Sur les 21 cantons, 13 auront un candidat Rassemblement national. La tête de liste espère gagner des cantons pour pouvoir pour soutenir localement Marine Le Pen en 2022.

Albin Freychet, au centre et légèrement de biais, et les candidats Rassemblement National dans 13 cantons en Haute-Vienne.
Albin Freychet, au centre et légèrement de biais, et les candidats Rassemblement National dans 13 cantons en Haute-Vienne. © Radio France - Thomas Vinclair

Le Rassemblement National espère continuer de surfer sur ses bons résultats obtenus aux Européennes en 2019. Albin Freychet, déjà tête de liste pour les régionales, mènera aussi la liste en Haute-Vienne pour les départementales. Dans le viseur, du jeune candidat notamment "la chasse aux fraudeurs du RSA". L'ensemble des propositions pour les élections devrait être présenté début juin.

Une assise locale pour 2022

Pour représenter le parti de Marine Le Pen, 13 cantons auront un candidat RN sur les 21 en Haute-Vienne. C'est sept cantons de moins par rapport à 2015. "La faute à la crise sanitaire", déplore Albin Freychet. "Nous n'avons pas pu faire du porte à porte dans de bonne conditions, ni tenir de réunion publique." La tête de liste pointe aussi : "les alliances contre-nature chez les autres formations dans le seul but d'être présent dans tous les cantons."

Albin Freychet espère : "être au second tour dans de nombreux cantons avec des victoires dans certains territoires." Le but pour le Rassemblement National est de s'implanter localement pour pouvoir ensuite s'appuyer sur ces potentiels élus pour les élections présidentielles en 2022 et donc pour soutenir Marine Le Pen. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess