Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Départementales dans les Pyrénées-Orientales : Jean Sol regrette une "mauvaise interprétation" de ses propos

Par

Alors que la polémique enfle tant au niveau local que national depuis le débat d'entre-deux tours sur France Bleu Roussillon, le sénateur LR Jean Sol, candidat sur le canton de Perpignan 2, affirme avoir été mal compris et ne pas préparer d'alliance avec le Rassemblement national.

Jean Sol sénateur LR et candidat sur le canton de Perpignan 2 Jean Sol sénateur LR et candidat sur le canton de Perpignan 2
Jean Sol sénateur LR et candidat sur le canton de Perpignan 2 © Radio France - Michel Clementz

C'est un échange qui n'en finit pas de créer des répliques sur l'ensemble de la scène politique : alors que la sénateur LR Jean Sol avait clairement ouvert la porte à une éventuelle collaboration avec le Rassemblement national pour une future gouvernance du Département au lendemain du second tour, le candidat de la droite et du centre a tenu à préciser ses propos ce vendredi dans une vidéo. 

Publicité
Logo France Bleu

"Aucune compromission ni arrangement de partis"

La question était pourtant simple et sans détours. Interrogé jeudi soir lors du débat en direct sur France Bleu Roussillon par le journaliste Simon Colboc, à la question : "Gilles Foxonet (candidat étiqueté RN dans le canton de la vallée de l'Agly) pourrait-il être l'un de vos vice-présidents si jamais vous étiez élu à la tête du Département ? " 

Jean Sol, sénateur LR et candidat à la présidence de l'assemblée départementale des Pyrénées-Orientales avec l'équipe "Plus forts Ensemble", a clairement répondu : "Je pense que cela pourrait se faire, dans l'apaisement et sur la base de la représentativité des différentes sensibilités." 

Relancé à plusieurs reprises sur le même thème, Jean Sol a par ailleurs déclaré "_qu'e_n démocratie, à un moment, il faut être en capacité de travailler avec toutes les bonnes volontés, sans exception ni sectarisme.

Une déclaration qui sonnait alors comme une invitation à une éventuelle future alliance avec des élus RN pour diriger le département en fonction des résultats du second tour. 

Mais désormais, le discours a évolué. Dans une vidéo publiée ce vendredi, Jean Sol déplore une mauvaise interprétation de ses propos : "J’affirme avec la plus grande vigueur et sans la moindre ambiguïté que ni moi, ni aucun candidat de mon équipe n’avons fait d’alliance avec le Rassemblement national ou la majorité sortante PS/PC. J’affirme également faire l’objet, en ce dernier jour de campagne, d’une tentative d’intox indigne du territoire que je représente et de ses électeurs." 

Une déclaration qui n'évoque donc que des partis politiques, mais pas de personnalité physique.

Les électeurs, eux, s'exprimeront dès dimanche dans les urnes. 

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu