Politique

Départementales : la gauche perd le Nord mais conserve de peu le Pas-de-Calais

Par Eric Turpin, France Bleu Nord dimanche 29 mars 2015 à 18:00 Mis à jour le lundi 30 mars 2015 à 0:30

Les élections départementales dans le Nord et le Pas-de-Calais
Les élections départementales dans le Nord et le Pas-de-Calais © Radio France

Le département du Nord a basculé à droite dimanche à l'issue du second tour des élections départementales.La droite détient une majorité confortable avec 52 cantons sur 82. Dans le Pas-de-Calais, la gauche conserve la majorité d'une courte tête. Le Front National fait une percée en remportant six cantons.

Le département du Nord change de cap. Il est désormais à droite. Ce n'est pas une surprise. Depuis le premier tour des élections départementales, les dés étaient jetés pour la gauche. C'est tout de même un choc. Depuis la deuxième guerre mondiale, à part une parenthèse entre 1992 et 1998, le département du Nord avait toujours été dirigé par les socialistes.

A l'issue du second tour des élections départementales, l’UMP-UDI a donc remporté dimanche 25 cantons, auxquels il faut ajouter celui de Lille-2, gagné dès le premier tour. Cela fait au total 26 cantons sur 41, autrement dit la majorité absolue.

Parmi les secteurs qui basculent de la gauche à la droite républicaine : Tourcoing-1, Tourcoing-2, Roubaix-1, Maubeuge, Fourmies, Dunkerque 2, Armentières, Hazebrouck, Marly ou Anzin.

Les binômes PS - divers gauche l’emportent eux dans 11 cantons, dont 4 des 6 cantons lillois. Le Front de Gauche conserve lui 4 cantons, ceux d’Aniche, d’Aulnoyes-Aymeries, d’Aulnoyes-les-Valenciennes et Denain, où le Front de gauche ne l’emporte que d’une centaine de voix devant le Front National.

Le FN qui était présent dans 38 sur 40 cantons au second tour, pouvait espérer l’emporter dans une poignée de cantons. Finalement, il n’en remporte aucun.

La gauche conserve le Pas-de-Calais sur le fil

Dans le Pas-de-Calais, la gauche garde la majorité mais d'une courte tête. Le Parti socialiste a remporté 17 des 39 cantons du département. Il n'obtient ainsi qu'une majorité relative mais si on ajoute un élu divers gauche et un éventuel accord avec les deux élus du Front de gauche, cela lui permettrait d'atteindre une majorité absolue.

Son candidat à la présidence du conseil, Michel Dagbert, a été élu avec près de 54% des voix dans son canton de Noeux-les-Mines. Il devrait logiquement être élu à la tête du département jeudi prochain.

La droite n'a pas réussi à faire basculer le département du Pas-de-Calais comme dans celui voisin du Nord, mais elle n'a pas à rougir car elle a gagné 13 cantons dans un département qui lui était traditionnellement défavorable.

Le Front National a remporté six cantons. Ce sont donc 12 conseillers bleu Marine qui font leur entrée dans le nouveau conseil départemental. Les deux cantons emblématiques de Hénin-Beaumont, mairie FN depuis la victoire dès le premier tour de Steeve Briois aux municipales de 2014, ont été remportés par le parti d'extrême droite, tout comme les cantons de Harnes, Wingles, Lens et Lillers.

Elections départementales : Nord  (infographie) - Radio France
Elections départementales : Nord (infographie) © Radio France
Revivez la soirée du second tour dans le Nord et le Pas-de-Calais, et toutes les réactions à partir de 6h ce lundi en écoutant [**France Bleu Nord** ](http://www.francebleu.fr/player/station/france-bleu-nord), mais aussi au fil des tweets et ci-dessous.
Elections départementales : le direct (infographie) - Radio France
Elections départementales : le direct (infographie) © Radio France