Politique

Départementales: le Doubs, le Territoire de Belfort et le Jura basculent à droite, la Haute-Saône reste à gauche

France Bleu Besançon lundi 30 mars 2015 à 0:16

Les conseils départementaux en Franche-Comté
Les conseils départementaux en Franche-Comté © Radio France

La Haute-Saône est le seul département franc-comtois à rester à gauche. Quant au FN, pourtant présent dans de nombreux cantons lors de ce 2e tour, il n'aura pas résisté au front républicain: il n'y aura finalement pas d'élus d'extrême droite dans les conseils départementaux de Franche-Comté.

Retrouvez tous les résultats dans votre canton sur notre CARTE INTERACTIVE   .

Haute-Saône

La Franche-Comté n'a plus qu'un département à gauche : c'est la Haute-Saône avec 11 cantons remportés par la majorité du président Krattinger gagnés contre 6 à L'UMP et pas un au FN. Si aucun élu frontiste n'a été élu dans le département, le vote FN représente tout de même 30% des votes des Haut-Saônois. Un seul canton bascule en Haute-Sâone, Jussey qui passe à droite, mais ce canton était historiquement à droite.

Mais les scores sont loin d’être fulgurants pour la gauche, notamment dans les cantons où il y avait des triangulaires: le socialiste Yves Krattinger est réélu à Rioz avec peine 50.22%. Les cantons d’Héricourt 1 et 2 comme Lure 1 et 2 restent à gauche, les candidats de la majortié départementale se retrouvaient face à des listes FN, là aussi les vainqueurs totalisent de 43 à 53% face à un Front national très présent.

Le conseil départemental de la Haute-Saône - Radio France
Le conseil départemental de la Haute-Saône © Radio France

Doubs

La droite qui rit et la gauche qui pleure: dans le Doubs, la majorité ne conserve que 7 cantons sur 19 . Avec 12 cantons à la droite, sa chef de file Christine Bouquin peut devenir la future présidente du département. Le Doubs a connu une meillure participation qu'au premier tour avec 53,3%. Soit 3 points de plus qu’en 2011 et 3 points de plus qu’au niveau national.

Sans grande surprise, c’est un plébiscite pour la droite dans le Haut-Doubs à Morteau, comme à Maîche où Christine Bouquin atteint les 67%, c’est même du 72% à Pontarlier. Large victoire également à Ornans où la droite obtient la majorité absolue malgré une triangulaire avec le FN. Plus significatif encore, à Besançon , pourtant considéré comme un fief socialiste, la gauche ne conserve que deux cantons, Besançon-Chemaudin et Besançon-Boussières celui du président sortant et sorti Claude Jeannerot.

Autre perdant de cette élection: le FN. En tête dans quatre cantons au 1er tour, le parti d'extrême droite n’aura finalement aucun conseiller départemental. Car dans le nord du Doubs à Audincourt, à Bavans, à Bethoncourt tout comme à Baume-les-Dames, les socialistes l’emportent.

Le conseil départemental du Doubs - Radio France
Le conseil départemental du Doubs © Radio France

Jura

La gauche subit aussi une cuisante défaite. Le Jura est emporté par la vague bleue. C’est même un raz-de-marée: la droite et le centre l’emportent dans 15 cantons sur 17 . La gauche doit se contenter des cantons de Saint-Lupicin et de Bletterans. Christophe Perny, le président socialiste sortant du conseil général du Jura a bu le calice jusqu’à la lie: il est battu dans son canton de Lons-le-Saunier 2. Conséquence: Christophe Perny a annoncé son départ du Parti socialiste, et de la vie politique.

 Cette défaite, pour lui, c’est d’abord celle du gouvernement conduit par Manuel Valls.

Le conseil départemental du Jura - Radio France
Le conseil départemental du Jura © Radio France

Territoire de Belfort

La droite gagne le département. Elle arrive en tête dans les cantons de Valdoie, Châtenois-les-Forges (où le nouveau conseiller départementale UMP Florian Bouquet est candidat à la présidence), Bavilliers, Belfort 2, Delle et Belfort 3 . Dans ce canton, le duel UMP-Modem a tourné à l'avantage du Modem. Christophe Grudler a remporté son bras de fer face au maire de Belfort Damien Meslot.

Le conseil départemental du Territoire de Belfort - Radio France
Le conseil départemental du Territoire de Belfort © Radio France

LIRE AUSSI >   Elections départementales: le Territoire de Belfort et le Doubs basculent à droite