Politique

Départementales : le Front national peine à s'installer en Gironde

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde jeudi 12 mars 2015 à 17:10

Lors des dernières cantonales, Jacques Colombier avait signé le meilleur score en Gironde
Lors des dernières cantonales, Jacques Colombier avait signé le meilleur score en Gironde © Radio France

Jacques Colombier, le président du Front national en Gironde est l'invité de la matinale de France Bleu Gironde ce vendredi de 7h25 à 8h15. Il espère voir son parti percer à l'occasion des élections départementales des 22 et 29 mars prochains. Décryptage.

Le FN espère, en Gironde comme ailleurs, bénéficier d'une percée lors de ces élections des 22 et 29 mars. Mais ce sera peut-être plus compliqué en Gironde qu'ailleurs. En effet, on ne peut pas dire que la Gironde soit un département très favorable au FN. Alors que dans le Nord, dans le Sud-Est ou dans l'Est de la France, le Front national marque régulièrement des points et décroche des élus comme aux municipales l'an dernier ou lors des européennes, le Sud-Ouest est pour le moment l'une des terres sur lesquelles les candidats frontistes ont du mal à s'implanter.

Le parti de Marine Le Pen ne compte aujourd'hui que de rares élus . Le FN n'a plus de conseillers régionaux depuis 2010, il n'a jamais eu d'élu au département. Depuis l'an passé, il compte simplement 19 conseillers municipaux dans 7 communes de la Gironde, dont deux à Bordeaux.

La concurrence des chasseurs

Pendant longtemps, le Front National a fait face à une concurrence locale dans l'électorat protestataire avec CPNT (Chasse Pêche Nature et Tradition). La Fédération des chasseurs de Gironde est la plus importante de France. Les béarnais Jean Saint-Josse puis Frédéric Nihous ont bénéficié d'une audience importante, notamment dans le Médoc.

La baisse d'influence de CPNT n'a pas provoqué une montée en flèche du Front National dans le département. Peut-être parce que ses thématiques traditionnelles y trouvent moins d'écho. L'insécurité est sans doute moins forte qu'ailleurs et nous ne sommes pas non plus sur une terre marquée par une forte immigration. Mais la progression du FN est tout de même notable. Il y a 4 ans, lors des dernières cantonales, le Front National avait réussi à atteindre le 2e tour face au Parti Socialiste dans 6 cantons. Le meilleur score au 1er avait été réalisé à Pauillac par un certain Jacques Colombier avec 27% des suffrages.

Partager sur :