Politique

DÉPARTEMENTALES : le second tour dans les Ardennes décrypté par la presse locale

France Bleu Champagne-Ardenne jeudi 26 mars 2015 à 10:59

Vincent Thollet (France 3 Champagne-Ardenne), Hervé Chabaud (l'Union) et Clément Lhuillier (France Bleu Champagne-Ardenne)
Vincent Thollet (France 3 Champagne-Ardenne), Hervé Chabaud (l'Union) et Clément Lhuillier (France Bleu Champagne-Ardenne) © Radio France

A trois jours du second tour des élections départementales, trois journalistes de l'Union, France 3 Champagne-Ardenne et France Bleu Champagne-Ardenne décryptent les enjeux du scrutin dans le département des Ardennes.

Les électeurs des Ardennes voteront, dimanche 29 mars, dans 18 cantons pour élire leurs nouveaux conseillers départementaux. Ce second tour proposera notamment trois triangulaires, dans les cantons de Nouvion-sur-Meuse , Sedan-2 et Vouziers .  

Pour débattre : Hervé Chabaud du journal l'Union, Vincent Thollet de France 3 Champagne-Ardenne et Clément Lhuillier de France Bleu Champagne-Ardenne. 

La droite sort renforcée

« Le premier tour n’a pas réservé de surprise dans les Ardennes , analyse Hervé Chabaud, néanmoins, la droite républicaine sort renforcée, avec un PS qui continue de s’effriter, particulièrement sur Charleville-Mézières » .

Le Front National, sera présent dans 16 cantons sur 18 pour ce second tour, mais cette donnée est à relativiser pour Vincent Thollet : « car contrairement aux trois autres départements de Champagne-Ardenne, dans les Ardennes, le FN observe un léger reflux par rapport aux dernières européennes » . Le FN peut-il gagner des cantons ? « Nouvion-sur-Meuse, avec une triangulaire, est à surveiller » estime Clément Lhuillier.

Alors qu’à l’UMP, la position officielle reste le « ni PS, ni FN » dans les cantons où ils s’affrontent, les ténors locaux appellent clairement à faire barrage au Front National, comme dans le canton de Bogny-sur-Meuse.

 Déjà des négociations pour le "troisième tour"

Mais déjà se pose la question du troisième tour, celui de l’élection à la présidence de la nouvelle assemblée départementale : Benoit Huré, candidat à sa propre succession, devra composer avec les ambitions de la députée UMP Bérengère Poletti, élue dés le premier tour à Château-Porcien avec Renaud Averly. « Elle laissera la présidence à Benoit Huré, assure Hervé Chabaud, mais pas sans conditions, c'est-à-dire une vice-présidence et une délégation de poids, comme la gestion des aides sociales ».

A LIRE AUSSI :

Les résultats du premier tour dans les Ardennes Les candidats en lice, cantons par cantons, pour le second tour .