Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Départementales : Leblois en Haute-Vienne et Coste en Corrèze satisfaits de sortir renforcés de ce scrutin

-
Par , France Bleu Limousin

Jean-Claude Leblois en Haute-Vienne et Pascal Coste en Corrèze ont été réélus ce dimanche, et leurs majorités départementales se trouvent renforcées. Tous deux s'en félicitent, mais tous deux sont aussi très inquiets de la forte abstention observée sur ce scrutin départemental.

Pascal Coste (à gauche) et Jean-Claude Leblois, Présidents réélus
Pascal Coste (à gauche) et Jean-Claude Leblois, Présidents réélus © Radio France - Alain Ginestet

Jean-Claude Leblois en Haute-Vienne et Pascal Coste en Corrèze ont été réélus ce dimanche, et leurs majorités départementales se trouvent renforcées. Invités ce matin de France Bleu Limousin, tous deux s'en félicitent, mais tous deux sont aussi très inquiets de la forte abstention observée sur ce scrutin départemental.

"C'est une marque de confiance importante que nous ont accordés les électeurs" a dit Jean-Claude Leblois qui note que cette confiance s'est manifestée "autant en milieu rural qu'en milieu urbain, avec 7 cantons sur 9 dans la ville de Limoges, et un de plus sur le Nord du département" (Chateauponsac) a dit le Président sortant du département de la Haute-Vienne.

On avait l'occasion de montrer un intérêt et un appétit pour le local, et ça n'a pas été le cas

Même satisfaction de Pascal Costes en Corrèze, qui lui aussi a remercié "l'ensemble des électeurs qui se sont déplacés", notant une "progression des scores" pour la droite, "et deux cantons qu'on loupe à une vingtaine de voix". Il y voit une "récompense du travail réalisé, on est dans le même cas de figure que la Haute-Vienne et la Creuse en matière de sortants. Notre sujet aujourd'hui sera de travailler à rapprocher les corréziens de la décisions et comment on fait pour lutter contre l'abstention. Tout le monde reproche la verticalité, la technocratie et les décisions parisiennes et là on avait l'occasion de montrer un intérêt et un appétit pour le local, et ça n'a pas été le cas" a souligné Pascal Coste, y voyant un réel paradoxe.

Nous sommes en devoir tous de nous poser des questions

Les deux présidents vont s'attacher à lutter contre le fléau de l'abstention, Jean-Claude Leblois parlant d'"urgence démocratique, nous sommes en devoir tous de nous poser des questions, comment ré-impliquer les personnes à la chose publique et politique" a-t-il dit, estimant qu'aujourd'hui "_un projet ne peut pas être vertical, il faut qu'il soit co-construit_, accepté, c'est une démarche à mettre en place pour la mandature, notamment en direction des jeunes" a-t-il déclaré. "On a essayé de redonner ses lettres de noblesse à la politique avec un grand P" a conclu Pascal Coste, qui indique par ailleurs réfléchir à "trouver un mode de gouvernance qui permettra de rapprocher le citoyen de la décision départementale".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess