Politique

Départementales : les surprises du second tour dans le Gard

Par Laurent Gauriat, France Bleu Gard Lozère lundi 30 mars 2015 à 0:20

Le second tour des élections départementales, ce dimanche 29 mars.
Le second tour des élections départementales, ce dimanche 29 mars. © Maxppp

Au second tour des départementales, Le Gard crée la surprise : le Front national y rate son pari et la gauche conserve de justesse le département, même si le président sortant socialiste Jean Denat perd son siège.

En pleine déroute nationale de la gauche, le Gard surprend, fait exception et sauve d'un cheveux la mise. c'était pourtant loin d'etre gagné. Avec moins de 10% pour le PS au premier tour et une division des forces de gauche qui pouvait être fatale, le front républicain a fonctionné et le FN ne confirme pas. Le Gard se refuse à la droite qu'il n'a jamais essayée. Le département reste à gauche avec une majorité relative. C'est le premier paradoxe, la première pirouette, la première originalité de ce scrutin.

Jean Denat, battu à Vauvert

La deuxième bizarrerie de la soirée, l'autre extravagance touche un symbole : le canton de Vauvert , celui du pdt socialiste sortant Jean Denat. Quand son camp l'emporte au cours d'un rude combat et résiste au FN lors de six duels.,Jean Denat le chef socialiste est défaillant sur son territoire, dans sa ville. Là même où vendredi soir un certain Manuel Valls, Premier ministre de la France, était venu donner de sa personne pour soutenir son ami. Manuel Valls l'arme fatale, le sniper de la gauche contre le FN. Le combattant acharné anti bleu marine aurait mieux fait de rester chez lui ce jour là, car il semble bien que sa présence à Vauvert l'autre soir a joué en défaveur de Jean Denat.

Manuel Valls, symbole d'une politique décriée, a cristallisé contre le président sortant du Gard tous les mécontentements . En nationalisant sa campagne, le président du groupe socialiste dans le Gard a fait une erreur politique car le local l'a laché. Manuel valls n'était pas le bon cheval : le Premier ministre a eu un effet repoussoir.

Le FN rate son pari

Troisième surprise de la soirée, le mauvais score du FN : 35% au premier tour, en tête dans 13 cantons, en lice dans 22, le "premier parti du département" dimanche dernier n'empoche finallement que deux cantons: un dans son fief de Beaucaire, le second à Vauvert donc. C'est certes une belle prise de guerre, mais le FN s'attendait sûrement à mieux. Son chef départemental Yoann Gilet annonçait même pouvoir prendre le département. Il faudra repasser.

Le nouveau conseil départemental du Gard - Radio France
Le nouveau conseil départemental du Gard © Radio France
A lire aussi : > Les résultats du second tour dans le Gard (carte) > Les élections départementales dans le Gard et en Lozère (dossier)