Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Départementales : les tractations lancées pour le second tour dans le convoité canton 3 de Cherbourg

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Cotentin

Il y aura un duel dimanche 27 juin 2021 pour le second tour des élections départementales dans le canton 3 de Cherbourg-en-Cotentin, où la gauche est partie divisée au premier tour et se fait doubler par le binôme affiché à droite. La gauche qui va tenter de se rassembler.

Dans le canton de Cherbourg 3, historiquement à gauche, c'est la droite qui arrive en tête au premier tour des départementales 2021
Dans le canton de Cherbourg 3, historiquement à gauche, c'est la droite qui arrive en tête au premier tour des départementales 2021 © Radio France - Julie Le Duff

Les discussions sont lancées dans le très convoité canton 3 de Cherbourg pour le second tour des élections départementales. Dans ce bastion de la gauche, 6 listes étaient en course, 2 peuvent se maintenir et c'est le binôme de droite mené par Axel Fortin-Larivière, membre du Cercle du Cotentin, et Isabelle Fontaine, maire adjointe à Martinvast, qui est arrivé en tête ce dimanche 20 juin avec 22,1% des voix. En seconde position, le binôme PS-EELV mené par Philippe Rousselet et Valérie Isoird, qui a obtenu 18,5% des voix et qui espère maintenant rassembler une gauche qui est partie divisée au 1er tour.

Le contournement Ouest au cœur des débats

Sur ce canton entre ville et campagne, qui rassemble le vieil Octeville et les communes de l'ancienne communauté de communes Douve et Divette, le positionnement de chacun par rapport au projet de contournement ouest de Cherbourg devrait peser dans la balance. Il a sans doute déjà joué au 1er tour remarque Axel Fortin-Larrivière  "On a su trouvé les mots et défendre nos projets et c'est là dessus que ça va se jouer. On espère que les gens qui ont voté pour d'autres listes regarderont de plus près ce que chacun défend."   Mais pour Philippe Rousselet, il faut élargir le débat même si le sujet est important   " On n'est pas sur un référendum pour ou contre la voie de contournement de Cherbourg.   On n'est pas opposé à trouver une solution mais la priorité c'est pour nous de sécuriser les voies routières.

Ce serait réducteur de cantonner le débat à un seul sujet. Philippe Rousselet

Réflexion en cours

L'heure est à la réflexion. et ce lundi, le binôme PS Europe Ecologie Les Verts a déjà rencontré, discuté avec plusieurs autres candidats du 1er tour. Du côté des conseillers sortants,éliminés dès le 1er tour, la réponse est claire. "Aucune consigne de vote" dit Frank Tison, ex maire adjoint au sport à Cherbourg-en-Cotentin et ex membre du PS, parti sans étiquette. Son binôme obtient près de 17 % des voix, derrière le RN. Là non plus aucune consigne de vote..

La porte reste ouverte du côté du binôme de l'avocate Ingrid Desrues et du maire de Tollevast. Stéphane Barbé en pleine réflexion : le cœur à gauche; mais, en tant que vice président de l'ARSOC, fermement partisan du contournement ouest de Cherbourg. Le projet est défendu par le binôme de droite arrivé en tête.. 

La gauche plurielle, 8,75% des voix dimanche, regrette l'impossible fusion à gauche au niveau des régionales entre les listes PS-EELV et les listes PCF-La France Insoumise, mais Valérie Varenne, appelle sur le canton à "voter contre la droite" et donc pour le binôme porté par Philippe Rousselet et Valérie Isoird

Choix de la station

À venir dansDanssecondess