Politique

Départementales : suspense à six dans la vallée de l'Agly

Par Baptiste Guiet, France Bleu Roussillon mardi 24 mars 2015 à 18:23

Premier tour des élections départementales dimanche 22 mars 2015.
Premier tour des élections départementales dimanche 22 mars 2015. © MaxPPP

Trois binômes sont encore en lice pour le second tour dans ce canton. Droite, gauche et Front national se tiennent dans un mouchoir de poche. Le scrutin de dimanche s'annonce très très serré.

"Je suis un ancien boxeur, et je n'avais pas l'habitude de porter les gants blancs" . Le candidats FN Robert Olives a beau être arrivé troisième dimanche avec Florence Jurado, il refuse de se cantonner à un rôle d'arbitre dans cette triangulaire. Il vise toujours la victoire finale.

Le binôme frontiste a recueilli 29% des suffrages mais il n'a aucune réserve de voix. "Je compte sur les abstentionnistes" explique-t-il. "Il faut convaincre ceux qui ne sont pas allé voter" . La mission s'annonce délicate puisque qu'avec 57,85% de votants, le taux de participation sur le canton est supérieure à la moyenne départementale. 

Le report des voix des électeurs de l'Olivier sera une des clés principales du scrutin. Joël Diago, conseiller municipal d'opposition à Rivesaltes, et Elisabeth Ruiz n'ont pas donné de consigne de vote. Tout reste donc ouvert.

"J'ai la tête dans le guidon."

Avec 31 % des suffrages, André Bascou, le maire de Rivesaltes, et Marie Claude Grégoire partent avec une très très légère avance. Ils ont seulement 40 voix d'écart sur le duo PS/PC de Charles Chivilo et Lola Beuze (30,8%). *"Ça sera ultra serré"* confirme le maire de Maury. ** **

"Pour le moment je ne veux même pas y penser. Pour l'instant j'ai la tête dans le guidon"

Avec deux places pour six candidats, le résultats sur le canton de la valée de l'Agly pourrait se jouer à quelques dizaines de bulletins.

Partager sur :