Politique

Départementales : une triangulaire se dessine à Saint-Gilles

Par Hervé Sallafranque, France Bleu Gard Lozère lundi 23 mars 2015 à 0:21

Premier tour des élections départementales dimanche 22 mars 2015.
Premier tour des élections départementales dimanche 22 mars 2015. © MaxPPP

Les trois binômes candidats dans le canton de Saint-Gilles (Gard) se sont qualifiés pour le second tour. Mais loin derrière le Front national, les candidats de l'union de la gauche, qui arrivent en troisième position, devront très probablement s'effacer au profit de la droite.

Avec 43,9 % des voix obtenues au premier tour, le Front national, mené par Frédérique Cordesse et Christophe Lefevre, est en bonne position. Derrière, l'écart est important : Huguette Sartre et le maire de Saint-Gilles Eddy Valadier (UMP-UDI) arrivent deuxièmes avec 29,2% des voix, au coude à coude avec les candidats de l'union de la gauche, Daniel Aniort et Marjorie Enjelvin (26,91%).

Eddy Valadier mise sur un désistement à gauche

Plus de 14 points séparent le binôme UMP-UDI du binôme Front national et pourtant, Eddy Valadier ne semble pas si inquiet. Comme lors des municipales de 2014, le maire de Saint-Gilles mise sur un scenario qui lui a déjà sourit : le retrait des candidats socialistes. Dans les prochaines heures, Daniel Aniort et Marjorie Enjelvin, les candidats de l'union de la gauche, devront donc se prononcer : se maintenir ou renoncer ?

Eddy Valadier pourrait alors profiter une nouvelle fois du "front républicain" si cher au Premier ministre Manuel Valls quand il s'agit de faire barrage au FN. Mais le maire de Saint-Gilles mise également sur la mobilisation des abstentionistes.

SAINT-GILLES EDDY VALADIER

De son côté, le Front national est serein. Christophe Lefèvre se félicite d'incarner, selon lui, un "discours de vérité" . Pour le candidat frontiste, c'est en maintenant ce cap que le FN pourra l'emporter dimanche prochain au second tour.

SAINT-GILLES CHRISTOPHE LEFEVRE