Politique

Départementales : vers une union de la gauche dans le Territoire de Belfort

Par Lorrain Sénéchal, France Bleu Belfort-Montbéliard mardi 10 février 2015 à 17:00

Elections départementales illustration
Elections départementales illustration © Maxppp

Le MRC a déjà accepté le principe d'une candidature commune avec le PS pour les départementales. Les socialistes et les communistes doivent se prononcer ce mardi soir, avant Europe-Ecologie-Les Verts. Cet accord ne concerne que le Territoire de Belfort et ne devrait pas être étendu au Doubs.

MRC et PS sont en passe de se réconcilier dans le Territoire de Belfort. Après la division des municipales, catastrophique pour la gauche locale, les deux formations devraient présenter des candidatures commune sur tout le département pour le scrutin des 22 et 29 mars prochain.

Le MRC a déjà validé cet accord. Le conseil départemental du parti chevènementiste a approuvé à l'unanimité moins une voix, ce lundi, une candidature commune avec le Parti socialiste. Cela ne s'est pas fait sans remous. L'alliance provoque l'ire de l'ancien 1er adjoint au maire de Belfort, Maurice Schwartz, qui a claqué la porte du MRC vendredi soir.

"Tout nous divise avec le Parti socialiste"

Maurice Schwartz : "Cette stratégie sera un échec."

Malgré le départ de Maurice Schwartz, l'alliance semble être sur le point d'être scellée. Le Parti socialiste du Territoire de Belfort doit se prononcer ce mardi soir, mais l'issue du vote fait peu de doute, étant donné que ce sont les socialistes qui sont à l'origine de cette union.

Aux départementales, Samia Jaber, conseillère municipale socialiste à Belfort, devrait donc faire équipe avec son collègue MRC Bastien Faudot, dans la 1re circonscription de Belfort.

Samia Jaber : "C'est un accord global, avec un texte d'orientation politique"

Le parti communiste doit lui aussi se prononcer ce mardi soir, les avis semblent plus partagé. C'est au départ le PC et le MRC qui ont essayé de construire une union à la gauche du PS. Les tractations avaient commencé en novembre, mais les socialistes ont repris l'initiative il y a quelques semaines, et le PC hésite encore à se lancer. Enfin, Europe Ecologie Les Verts pourrait se joindre à cette candidature commune pour les départementales dans le Territoire de Belfort.

Gauche plurielle

Cela recomposerait la gauche plurielle, à laquelle a participé le fondateur du MRC entre 1997 et 2002, Jean-Pierre Chevènement. L'ancien ministre de l'Intérieur regarde les événements de loin. Dans un communiqué, Jean-Pierre Chevènement affirme être aujourd'hui domicilé à Paris et dépendre de la fédération parisienne du MRC. La section départementale MRC90 est "maîtresse de ses décisions", conclut-il.

DOSSIER | Les élections départementales