Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dépenses en hausse, recettes stables : les élus grenoblois votent le budget primitif

-
Par , France Bleu Isère

Menu copieux ce lundi pour les élus du Conseil municipal de Grenoble : le vote du budget primitif. La majorité défend un budget de crise, les oppositions critiquent un manque d'ambition.

Capture d'écran
Capture d'écran -

Voilà plus d'un an que l'épidémie de Covid-19 perturbe nos vies. Et les finances de Grenoble. "Sans la crise sanitaire, la situation de la Ville aurait été délicate, souligne Hakim Sabri. Avec la crise sanitaire, elle devient complexe." L'adjoint au finances détaille les comptes : des recettes de fonctionnement stables (261,5 millions d'euros), des dépenses de fonctionnement en hausse (241,4 millions d'euros; + 3,3 millions), de même que les investissements (82,9 millions d'euros; + 11 millions). 

"L'une des priorités sera l'aide aux aidants"

"La crise a bon dos !" réagit Alain Carignon (groupe Société Civile avec les citoyens) pour qui la municipalité "(laisse) filer les dépenses de fonctionnement". Le groupe de l'ancien maire s'abstiendra lors du vote. 

"La solidarité sera au cœur des engagements de la Ville et du CCAS en 2021" souligne Hakim Sabri. L'une des priorités sera l'aide aux aidants, avec des lieux d'écoute et d'accueil." Mais Olivier Noblecourt, ancien adjoint au maire socialiste Michel Destot, regrette le manque de mesures, notamment sur le plan social. "Dans ce contexte exceptionnel, vous faites le choix d'un budget ordinaire estime-t-il. Vous faites le choix d'un budget dont l'essentiel consiste à entourer de jolie formules creuses des reconductions de lignes à lignes, d'une année sur l'autre." 

"Vous pensez petit"

L'élu d'opposition (groupe NASA - Nouvel Air socialiste et apparentés), qui s'abstiendra lors du vote, n'y voit "aucune impulsion" et "une absence de réponse à la hauteur de la crise". Pour Hakim Sabri, l'adjoint au maire en charge des finances, l'un des objectifs prioritaires est d'améliorer la qualité de vie, citant notamment le projet du parc de la Villeneuve. 

La députée La République en Marche Emilie Chalas estime de son côté que la municipalité "n'a rien anticipé", et déplore le manque d'ambition et de projets structurants. "Vous pensez petit, vous pensez rigueur, court-terme, lance-t-elle à l'adresse du maire de Grenoble Eric Piolle. Vous pensez décroissance et élection présidentielle." Elle vote contre le budget, finalement adopté à la majorité. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess